Mardi 21 janvier 2020 | Dernière mise à jour 07:35

Suisse Nestlé: salaire en hausse pour Mark Schneider

Le directeur général de Nestlé a reçu de 9,01 millions de francs au titre de 2018, contre 7,45 millions un an plus tôt.

Mark Schneider n'a mis qu'une année pour égaler la rémunération de son prédécesseur et désormais président du conseil d'administration Paul Bulcke.

Mark Schneider n'a mis qu'une année pour égaler la rémunération de son prédécesseur et désormais président du conseil d'administration Paul Bulcke. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le directeur général de Nestlé, l'Allemand Mark Schneider, a perçu une rémunération - hors contributions à la caisse de pension et à la sécurité sociale - de 9,01 millions de francs au titre de 2018, contre 7,45 millions un an plus tôt. Le salaire de base est demeuré stable à 2,40 millions.

Il n'aura ainsi fallu qu'une année au grand patron actuel, en poste depuis début 2017, pour égaler la rémunération de son prédécesseur et désormais président du conseil d'administration Paul Bulcke. Les rétributions de ce dernier ont baissé à 3,49 millions de francs, contre 3,75 millions sur les seuls trois derniers trimestre de 2017, détaille le rapport annuel publié mardi.

L'enveloppe totale pour la direction a enflé de 7% à 40,56 millions de francs. Celle pour l'organe de surveillance s'est érodée de 8% à 8,58 millions. (ats/nxp)

Créé: 12.03.2019, 08h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.