Samedi 4 avril 2020 | Dernière mise à jour 13:34

Canton de Vaud Nissan va fermer son siège de Rolle

C'était dans l'air, mais Nissan va donner le coup de grâce à son siège de Rolle pour rapatrier ses activités en France.

Nissan à Rolle, c'est fini.

Nissan à Rolle, c'est fini. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nissan va quitter Rolle (VD). Le constructeur automobile japonais, qui avait déjà coupé dans ses effectifs ces derniers mois, a décidé de fermer définitivement son siège européen situé sur La Côte.

«On va fermer Rolle complètement. Le processus commence en 2020 et sera terminé en 2022», a annoncé Gianluca de Ficchy, directeur de Nissan Europe, cité par l'AFP à l'issue d'un point presse dans les locaux du groupe à Montigny-le-Bretonneux, près de Paris.

«Avoir deux sièges, un en France et un en Suisse, n'était pas très efficace. On a décidé de tout mettre ensemble pour avoir plus d'efficacité sur un seul siège en France», a poursuivi le dirigeant.

Le constructeur, qui avait déjà supprimé 50 postes l'an dernier à Rolle, emploie encore quelques dizaines de personnes en terre vaudoise, contre environ 800 à son siège parisien.

En difficulté sur le marché européen, Nissan a globalement réduit de 1300 personnes ses effectifs sur le Vieux-Continent sur les douze derniers mois pour atteindre le chiffre de 15 300 collaborateurs. (ats/nxp)

Créé: 27.02.2020, 10h56

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.