Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 21:05

Credit Suisse Le pactole de Brady Dougan

Brady Dougan a perçu un salaire annuel moyen de 12 millions de francs, hors gratifications et les 71 millions controversés de 2009.

Brady Dougan. Son départ de la tête du Credit Suisse a été annoncé ce 10 mars 2015.

Brady Dougan. Son départ de la tête du Credit Suisse a été annoncé ce 10 mars 2015. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Roi des bonus». C'est ainsi que Brady Dougan a été surnommé dès 2009, année où son salaire avait atteint 90 millions. Un excès qui avait attisé les débats sur les rémunérations abusives des patrons.

Rien que le salaire de base de l'Américain avait déjà fait couler beaucoup d'encre. En 2007, après seulement huit mois aux commandes, il avait touché 22,3 millions. Un salaire qui avait ensuite plongé à 2,9 millions en 2008, année marquée notamment par la faillite de l'établissement américain Lehman Brothers en pleine crise des subprimes.

Entre 9 et 13 millions

Il aura fallu attendre les excès de 2009, critiqués jusque dans les plus hautes sphères politiques de la Confédération, pour que le monde de la finance montre un peu plus de mesure.

Les gains de Brady Dougan sont ainsi passés de 12,8 millions en 2010, à 5,8 millions l'année suivante. Le banquier a ensuite reçu 7,8 millions en 2012 et 9,8 millions en 2013. Les chiffres pour l'année écoulée ne sont pas encore connus. (ats/nxp)

Créé: 10.03.2015, 15h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.