Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 23:34

Sommet à Rome Paris et Rome veulent une «Europe de la croissance»

Lors du 31e sommet franco-italien à Rome, Enrico Letta et François Hollande ont déclaré vouloir oeuvrer ensemble pour orienter l'Europe de l'austérité vers la croissance.

Enrico Letta et François Hollande ont décidé d'oeuvrer ensemble pour «une Europe de la croissance», lors du 31e sommet franco-italien mercredi à Rome.

Enrico Letta et François Hollande ont décidé d'oeuvrer ensemble pour «une Europe de la croissance», lors du 31e sommet franco-italien mercredi à Rome. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En marge du sommet franco-italien, des heurts ont opposé quelques centaines de manifestants à la police près de l'ambassade de France à Rome.

«La France et l'Italie sont deux grandes économies, qui se modernisent et prennent leurs responsabilités pour donner à l'Europe une nouvelle ambition politique, pour réorienter l'Europe de l'austérité vers la croissance», ont indiqué les deux présidents dans une déclaration conjointe.

Ils ont convenu de «faire l'Union bancaire maintenant pour maîtriser le système financier et protéger les Européens des crises bancaires». Ils se sont également prononcés pour une «adoption en décembre du mécanisme de résolution des banques défaillantes et la possibilité de recapitalisation directe des banques par le Mécanisme européen de stabilité».

Paris et Rome veulent aussi faire «une priorité» du projet de ligne à grande vitesse (LGV) Lyon-Turin (Tav, treno ad altra velocità en italien). Lancé en 2001, il a pris du retard et sa mise en service est prévue au plus tôt en 2025-2026. Les travaux commenceront d'ici le début de l'année 2015, a déclaré François Hollande.

Jets de pierre et matraques

Des violences ont éclaté entre quelques centaines d'adversaires au projet et la police. Un groupe de militants No-Tav, visages couverts et munis de casques, qui tentaient de forcer un cordon de sécurité, ont été repoussés par les policiers en tenue anti-émeutes à coups de matraques.

Les manifestants, rassemblés sur le Campo de' Fiori, à deux pas de l'ambassade de France mais très loin de Villa Madama où se déroule le sommet, ont répliqué par des jets de pierre, des tirs de fumigènes et de pétards. Selon les medias italiens, sept policiers ont été légèrement blessés lors de ces incidents.

Le gouvernement de la Péninsule estime que le lien ferroviaire sous les Alpes est indispensable au développement du fret entre l'Italie et le reste de l'Europe. Les adversaires au projet s'inquiètent des atteintes à l'environnement et jugent que les milliards d'euros qui seront investis seraient plus utiles pour aider financièrement les familles en difficulté après plus de deux ans de récession.

Lundi, 60 parlementaires français avaient lancé un appel à François Hollande afin de l'accélérer. Ces parlementaires souhaitent surtout que les deux gouvernements préparent la réponse à l'appel à projets qui sera lancé dans les mois prochains par l'Union européenne pour profiter d'un cofinancement européen et permettre l'engagement définitif des deux Etats.

Accords commerciaux

Enrico Letta s'est en outre entretenu avec François Hollande et Jean-Marc Ayrault pendant que se tenaient des discussions entre chaque paire de ministres, consacrées notamment à la préparation de la présidence italienne de l'Union européenne au deuxième semestre 2014.

Deux importants accords commerciaux ont été signés en fin d'après-midi. L'un dans le domaine des télécommunications, entre les Postes Italiennes et Eutelsat «pour permettre à toute l'Italie d'accéder au vrai haut débit», et l'autre dans le domaine spatial, entre la société française Arianespace, l'Européenne ESA et l'Italienne ELV.

Un dispositif d'aide aux PME, mis en place conjointement par les caisses des dépôts et consignations française et italienne, est également en cours de négociations. (ats/afp/nxp)

Créé: 20.11.2013, 23h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.