Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 18:59

Twitter Le patron a touché un salaire de 1,40 dollar

On peut dire que le directeur général du réseau social au petit oiseau a confiance en son entreprise. Jack Dorsey a reçu une rémunération plus que modeste, l'an passé.

Jack Dorsey a refusé des avantages et des compensations depuis 2015.

Jack Dorsey a refusé des avantages et des compensations depuis 2015. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le directeur général de Twitter, Jack Dorsey, a touché en 2018 un salaire de 1 dollar 40, pour montrer sa «confiance dans le potentiel de création de valeur à long-terme» de son entreprise, selon des documents financiers rendus publics.

«Pour preuve de son engagement et de sa confiance dans le potentiel de création de valeur à long terme de Twitter, notre DG Jack Dorsey a refusé compensations et avantages pour les années 2015, 2016, 2017, et en 2018 les compensations et avantages autres qu'un salaire de 1,40 dollar», indique Twitter dans ces documents financiers publiés lundi soir sur le site de la SEC, l'organisme américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers.

Jusqu'à 280 caractères

Le chiffre fait référence à la première limitation du nombre de caractères autorisés dans un tweet, 140, en vigueur entre le moment où Dorsey a repris les commandes du réseau social en 2015, et jusqu'en novembre 2017. Désormais, les utilisateurs de Twitter peuvent poster des messages allant jusqu'à 280 caractères.

Le salaire de Jack Dorsey permet à Twitter d'afficher un «pay ratio» (ratio de rémunération) peu commun de «moins de 0,0001», avec une compensation totale (incluant la rémunération de base, la rémunération au rendement, les actions et les contreparties diverses) médiane de ses employés à 172'703 dollars.

Dix-huit millions d'actions

Le dirigeant d'entreprise n'est bien sûr pas dans le besoin: il détient un peu plus de 18 millions d'actions de Twitter (2,34%), selon les documents financiers du réseau social, et le magazine américain Forbes l'a classé début mars 343e personne la plus riche du monde, avec une fortune personnelle estimée à 5,1 milliards de dollars.

En outre, il n'est pas le seul dirigeant d'entreprise à afficher de faibles prétentions salariales: en 2015, les documents boursiers de Tesla laissaient par exemple voir qu'Elon Musk, le patron du constructeur de voitures, devait recevoir un salaire de base de 37'440 dollars, l'équivalent du salaire minimum en Californie,... mais refusait de le percevoir. (ats/nxp)

Créé: 10.04.2019, 11h06

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.