Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 21:41

Suisse Les perspectives de l'industrie s'assombrissent

Les responsables d'entreprises interrogés par le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) zurichois affichent un regain marqué d'inquiétudes.

L'industrie de transformation ressent depuis près d'un an déjà les symptômes d'un accès de déprime.

L'industrie de transformation ressent depuis près d'un an déjà les symptômes d'un accès de déprime. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le sondage mensuel du Centre de recherches conjoncturelles (KOF) zurichois trahit un accès de pessimisme en octobre des entreprises helvétiques, tout particulièrement dans l'industrie de transformation. La relative stabilité de l'indicateur de la situation des affaires durant l'été a laissé place en automne à un regain marqué d'inquiétudes pour les responsables d'entreprises interrogés.

Si l'industrie de transformation ressent depuis près d'un an déjà les symptômes d'un accès de déprime, cette dernière contamine désormais également dans des mesures hétérogènes le commerce de détail et de gros, le bâtiment ou encore l'hôtellerie. Prestataires de services financiers et d'assurances constituent les deux uniques secteurs à faire état d'une nette embellie, énumère le rapport publié mercredi. (ats/nxp)

Créé: 06.11.2019, 09h57

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.