Jeudi 27 février 2020 | Dernière mise à jour 04:19

Conjoncture Le PIB suisse plus élevé que prévu selon le KOF

Le centre de recherches conjoncturelles KOF de l'Université de Zurich revoit à la hausse ses prévisions de croissance pour 2013 et 2014. Les exportations et l'emploi devraient aussi voir leur situation s'améliorer.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les uns après les autres, les feux passent de l'orange au vert pour l'économie suisse dans les mois à venir. Ce lundi 23 septembre, c'est le KOF (Centre de recherches conjoncturelles) de l'EPFZ (École polytechnique fédérale de Zurich) qui revoit à la hausse ses prévisions pour le PIB (Produit intérieur brut) suisse en 2013 et 2014.

Les experts zurichois envisagent à présent une croissance du PIB suisse sur un rythme de 1,9% cette année, alors que leurs estimations ne dépassaient pas 1,4% fin juin. Pour 2014, le rythme devrait être plus élevé encore avec une hausse de 2,1% (contre une prévision à 2% avant l'été).

Retour de la croissance au niveau mondial

Cette accélération de la croissance peut s'expliquer par plusieurs phénomènes. En premier lieu une conjoncture mondiale plus favorable que prévu: légèrement ralentie ces derniers mois, la Chine donne les premiers signes de redémarrage, de même que le Japon. Plus près de la Suisse, la zone euro semble sortir de la crise également. Le rebond semble particulièrement marqué en Allemagne, plus faible en France.

Les échanges internationaux pourraient donc prendre le relais de la demande intérieure pour tirer la croissance suisse: les exportations devraient atteindre 4,2% en moyenne annuelle en 2014 selon les experts du KOF.

La fin de la politique de taux zéro

Pour autant, la demande intérieure ne devrait pas chuter: la consommation privée pourrait croître de 2% en 2014 selon les prévisions. Sans pour autant faire exploser l'inflation qui augmentera certes (+0,5% en 2014 contre -0,2% en 2013) mais devrait rester sous contrôle.

Cette hausse modérée des prix ne devrait pas pousser la Banque nationale suisse (BNS) à relever ses taux à court terme. Les taux à long terme devraient par contre être très légèrement revus à la hausse à partir de 2015, la BNS mettant fin à sa politique de taux zéro.

L'euro devrait remonter face au franc

Autre explication à cette croissance revue à la hausse: le domaine de la construction qui devrait rester florissant. «En 2014, les investissements de construction enregistreront de nouveau un net accroissement (+3,7%), car les problèmes de capacité rencontrés jusqu’à présent ont pu être résolus durant l’année en cours», estiment les experts du KOF.

Enfin, sur le marché des changes, la légère reprise amorcée dans les pays de la zone euro devrait permettre un relâchement des tensions sur les marchés. Le franc devrait perdre une partie de son attrait en tant que valeur refuge face à l'euro. Un léger renchérissement de l'euro par rapport au franc devrait également contribuer à soutenir les entreprises suisses exportatrices.

A plus longue échéance, les experts du KOF estiment qu'une croissance du PIB suisse de l'ordre de 2,3% est envisageable pour 2015.

Créé: 23.09.2013, 11h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.