Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 09:15

Genève Pierre Maudet plaide pour une finance durable

L'appel du conseiller d'Etat genevois intervient alors que se tient la Building Bridges Week qui va tenter de rallier la Genève des banques à celles des organisations internationales.

Comme le rappelle le conseiller d'Etat en charge de l'Economie Pierre Maudet, convaincre certains acteurs du milieu bancaire n'a pas été une sinécure.

Comme le rappelle le conseiller d'Etat en charge de l'Economie Pierre Maudet, convaincre certains acteurs du milieu bancaire n'a pas été une sinécure. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Fondation Genève Place Financière (FGPF) ne peut plus considérer la finance durable comme un gadget et doit l'intégrer à son ADN. C'est, en substance, l'avis de Pierre Maudet, un des instigateurs de la semaine Building Bridges à Genève. Le conseiller d'Etat genevois espère qu'un véritable déclic se produira lors de cet événement.

La Cité de Calvin s'apprête à vivre cette semaine à l'heure de la finance durable. De lundi à vendredi, la Building Bridges Week va tenter de jeter des ponts entre les deux rives de Genève, représentées par les organisations internationales, côté droit, et le monde bancaire, côté gauche.

«À quelques exceptions près, les banques devraient davantage faire preuve d'audace face aux besoins de financement des organisations internationales pour des projets durables», indique à AWP Pierre Maudet.

Partant de ce constat, l'État de Genève a travaillé pendant près de deux ans pour mettre sur pied cette manifestation, en collaboration notamment avec la Ville de Genève, la FGPF ainsi que les associations Sustainable Finance Geneva et Swiss Sustainable Finance.

À en croire le conseiller d'Etat en charge de l'Economie, convaincre certains acteurs du milieu bancaire n'a pas été une sinécure. Le magistrat genevois déplore la persistance d'un «ancien monde», encore groggy après la perte du secret bancaire, peu disposé à «ouvrir ses chakras» et à adopter la finance durable.

Les banques privées pluricentenaires sont celles qui auraient initialement montré le plus de réticence, selon M. Maudet. «Certains pensent que la plupart d'entre elles arriveront les mains dans les poches. Pour ma part, je crois que nombreuses seront les banques qui participeront parce qu'elles ont compris les opportunités qui s'en dégagent.»

Établir un «Davos de la finance durable»

Le groupe Lombard Odier figure visiblement au rang des bons élèves. «Cela tient en grande partie à la personnalité et à l'engagement de l'associé-gérant senior, M. Patrick Odier, qui a bien compris les enjeux liés à la finance durable», affirme Pierre Maudet. Patrick Odier présidera le sommet Building Bridges de jeudi, qui se veut le point d'orgue de la manifestation.

Pour Pierre Maudet, la finance durable doit devenir - au même titre que la philanthropie déjà bien développée - un des nouveaux moteurs de croissance de la place financière genevoise.

Dès lors, le ministre s'attend à une prise de conscience de la FGPF lors de la Building Bridges Week. «À l'avenir, l'urgence climatique, la protection de l'environnement et la notion de responsabilité sociale feront partie intégrante de l'ADN des banques. Il semblera sans doute bientôt anachronique que la place financière genevoise n'incorpore pas, dans sa gouvernance même, le paramètre de la durabilité», affirme-t-il.

Le conseiller d'État PLR perçoit une certaine redondance entre les deux «faîtières» que sont la Fondation Genève Place Financière et Sustainable Finance Geneva, spécialisée dans l'investissement durable.

La semaine Building Bridges constitue une opportunité d'imposer Genève comme la capitale des thématiques liées à l'environnement ou à la responsabilité sociale, selon Pierre Maudet, qui veut pérenniser la manifestation et la transformer en un «Davos de la finance durable».

La teneur de la déclaration finale - si tant est qu'il y en ait une - sera déterminante pour inscrire cet événement dans la durée. «Je souhaite idéalement qu'une grande décision soit prise. Mais à ce stade, il y a plus de probabilités que cette semaine soit l'occasion de tenir des discussions afin de poser des jalons clairs pour la suite», reconnait M. Maudet. (ats/nxp)

Créé: 07.10.2019, 10h27


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.