Lundi 22 avril 2019 | Dernière mise à jour 00:46

Union européenne Le projet gazier franco-allemand fait son chemin

Paris et Berlin ont soumis vendredi à leurs partenaires de l'UE un compromis pour permettre l'adoption de nouvelles règles sur le transport du gaz.

Le pipeline Nord Stream 2 dans la mer Baltique.

Le pipeline Nord Stream 2 dans la mer Baltique. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le compromis stipule que l'application des règles européennes pour les gazoducs avec des pays tiers comme la Russie incombe au pays de l'UE où ils sont reliés pour la première fois au réseau européen. Dans le cas de Nord Stream 2, actuellement en construction, ce sera l'Allemagne.

Le texte a été soumis aux ambassadeurs des Etats membres à Bruxelles. S'il est accepté, il éviterait une crise entre Paris et Berlin et permettrait à la France de donner son accord à l'adoption des nouvelles règles européennes pour le transport du gaz, a-t-on expliqué de sources diplomatiques.

Outre la transparence des prix, la nouvelle législation impose de garantir un accès des infrastructures à des entreprises tierces. Elle oblige également la séparation des activités entre fournisseurs de gaz et gestionnaires d'infrastructures.

Dépendance vis-à-vis de la Russie

Nord Stream 2 complète Nord Stream 1, également géré par le groupe russe. Il va relier la Russie et l'Allemagne sous la mer via les eaux territoriales de cinq pays - Russie, Finlande, Suède, Danemark et Allemagne - et permettre de doubler la quantité de gaz acheminée en Allemagne par ce réseau.

Le projet Nord Stream 2 est décrié par la Commission européenne car il ne permet pas de réduire la dépendance de l'Union européenne vis-à-vis de la Russie pour ses achats de gaz. Il menace en outre l'acheminement des achats européens via l'Ukraine, dont le réseau de gazoducs est très vieux. (ats/nxp)

Créé: 08.02.2019, 13h55

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.