Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 09:39

Suisse Les recettes du commerce de détails baissent

Les détaillants ont connu en septembre la baisse la plus marquée de leur vente depuis 2016.

La baisse de chiffre d'affaires est la plus marquée depuis 2016.

La baisse de chiffre d'affaires est la plus marquée depuis 2016.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les chiffres d'affaires du commerce de détail en Suisse ont marqué un net repli en septembre, après avoir avancé le mois précédent. Il s'agit de la baisse la plus marquée depuis décembre 2016, souligne vendredi l'Office fédéral de la Statistique (OFS) dans son compte rendu mensuel.

Corrigés de l'effet des jours ouvrables et des jours fériés, les chiffres d'affaires du secteur ont reculé de 2,7% en termes réels, c'est-à dire en tenant compte du renchérissement, en septembre 2018 par rapport à septembre 2017. En termes nominaux, cette baisse s'inscrit à 2,3% précise le communiqué.

Les recettes de l'ensemble du commerce de détail ont, en tenant compte des variations saisonnières, diminué de 1,6% par rapport au mois précédent. Selon les catégories, les ventes dégagées des denrées alimentaires, boissons et tabac ont diminué de 1,1% sur un an en termes nominaux (-2,4% en termes réels) et ceux du secteur non alimentaire ont reculé de 4,2% en termes nominaux (-3,9% en termes réels). (ats/nxp)

Créé: 02.11.2018, 10h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.