Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 12:00

Royaume-Uni Les restaurants de Jamie Oliver ont fait faillite

Un total de 25 restaurants du cuisinier vedette Jamie Oliver a déposé le bilan. Près de 1300 emplois sont menacés.

Jamie Oliver s'est dit «dévasté par la faillite» de ses restaurants au Royaume-Uni.

Jamie Oliver s'est dit «dévasté par la faillite» de ses restaurants au Royaume-Uni. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le célèbre chef britannique Jamie Oliver, qui a contribué à populariser la gastronomie anglaise dans le monde, a annoncé mardi la faillite de ses restaurants au Royaume-Uni, ce qui menace 1300 emplois.

La plupart des établissements concernés appartiennent à sa chaîne Jamie's Italian lancée en 2008. D'après la BBC, un total de 25 restaurants du cuisinier vedette devenu homme d'affaires sont concernés.

«Je suis dévasté par la faillite de nos restaurants au Royaume-Uni», a déclaré le chef sur Twitter. «Je suis très attristé par ce qui arrive et je voudrais remercier nos employés et nos fournisseurs qui se sont donnés corps et âmes dans cette activité depuis plus de dix ans», a renchéri Jamie Oliver dans un communiqué.

Il a dépoussiéré la gastronomie britannique

Les médias britanniques ont rapporté que ces restaurants ont été placés sous l'administration judiciaire du cabinet KPMG, qui va désormais chercher un ou des repreneurs pour tout ou partie de l'activité. A défaut de repreneurs les établissements seraient purement et simplement fermés.

Cette annonce constitue un choc pour le public au Royaume-Uni où Jamie Oliver est une personnalité du monde de la cuisine, connue pour avoir publié de nombreux livres et être apparue dans de nombreuses émissions télévisées.

Avec ses faux airs de «rock star», il a aidé à dépoussiérer l'image de la gastronomie britannique, secteur devenu ultra-concurrentiel.

Au début 2017, le célèbre chef avait déjà dû annoncer la fermeture de six établissements de sa chaîne Jamie's Italian au Royaume-Uni, blâmant à l'époque le Brexit qui a renchéri le prix des ingrédients utilisés pour concocter ses plats italiens. (ats/nxp)

Créé: 21.05.2019, 14h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.