Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 15:18

Matériel informatique Logitech poursuit son redressement

L'entreprise suisse Logitech a enregistré un bénéfice net en hausse de 22 millions de dollars (20,9 millions de francs) au 2e trimestre.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Logitech a poursuivi son redressement au 2e trimestre de son exercice décalé 2014/2015. Tirant profit notamment de la vive croissance des ventes de haut-parleurs portables sans fil, le groupe vaudois, numéro un mondial des périphériques informatiques, a dégagé un bénéfice net de 36 millions de dollars, 62% de plus qu'un an auparavant.

Le chiffre d'affaires est pour sa part demeuré quasiment stable à 530 millions de dollars (506,2 millions de francs), contre 532 millions de dollars un an auparavant, indique jeudi le groupe établi à Lausanne et Newark, en Californie. Les charges d'exploitation ont quant à elles reculé de 166,2 à 162,66 millions de dollars.

Présentés hors normes comptables GAAP, soit sans la comptabilisation des plans de rémunérations, des amortissements et des charges de restructuration, les coûts ont diminué de 5% à 147 millions de dollars. Ils ont ainsi affiché un 6e trimestre consécutif de repli.

Mais le tassement ne devrait pas se poursuivre, Logitech précisant vouloir accroître ses investissements durant le second semestre de l'exercice, notamment en vue d'assurer la croissance des ventes à l'avenir. Au final, le résultat d'exploitation (non GAAP) a bondi de 58% à 59 millions de dollars.

Enquête interne achevée

Logitech précise que les charges hors normes GAAP ne comptabilisent pas en particulier une dépense de 8 millions de dollars relative à l'enquête interne portant sur des écritures comptables des exercices précédents. Ces investigations sont désormais terminées et le groupe travaille actuellement à la révision des rapports financiers concernés.

L'examen a porté sur des provisions pour prestations de garanties et des amortissements de goodwill, ainsi que sur des transactions passées avec un fournisseur entre 2007 et 2009. L'enquête, qui a entraîné le report de la publication des comptes 2013/14, a valu à Logitech un avertissement du Nasdaq.

La SEC, l'autorité américaine de surveillance des marchés financiers, mène elle aussi des investigations. Logitech avait obtenu du Nasdaq un nouveau délai supplémentaire, soit jusqu'au 26 novembre, pour présenter ses comptes.

Calculé selon les normes GAAP, le résultat d'exploitation s'est envolé à 42,12 millions de dollars, contre 17,21 millions de dollars entre juillet et septembre 2013. Commentant dans le communiqué la performance trimestrielle, le patron du groupe, Bracken Darrell s'est félicité des progrès réalisés en vue d'atteindre l'objectif annuel.

Envol de l'action

L'Américain a également salué la croissance des ventes au détail, meilleure que prévu. Les investisseurs en ont eux fait de même. Vers 10h00 à la Bourse suisse, l'action Logitech décollait de 6,61% à 12,90 francs dans un marché élargi en hausse de 0,18%.

Les ventes au détail, qui représentent l'essentiel du chiffre d'affaires de Logitech, ont progressé de 2% à 474 millions de dollars. En revanche, celles des accessoires fournis directement aux fabricants informatiques (OEM) ont chuté de 24%, tout comme celles de l'unité des systèmes de visioconférence Lifesize (4%).

Logitech a attribué le plongeon des ventes OEM à la baisse des livraisons de souris, l'entreprise ayant délibérément renoncé à des contrats offrant de faibles marges. Lifesize se trouve pour sa part dans une phase de transition vers de nouvelles solutions, mais son chiffre d'affaires a cependant crû de 10% en l'espace de trois mois.

Ventilées selon les familles de produits, les ventes au détail se sont étoffées de 27% à 124,2 millions de dollars dans la catégorie dite de croissance, laquelle comprend les accessoires de jeu, ceux pour les tablettes et les haut-parleurs mobiles sans fil. Ces derniers ont généré un chiffre d'affaires de 48,54 millions de dollars, 143% de plus qu'un an auparavant.

La faute à l'iPad

En revanche, dans la foulée du repli des ventes de l'iPad d'Apple, celles des accessoires pour tablettes ont dégringolé de 19%. Logitech escompte cependant une embellie avec les nouveaux modèles de la célèbre ardoise numérique de la marque à la pomme.

Regroupés eux dans la catégorie Profit Maximisation, les souris, claviers, accessoires audio pour PC, casques audio, caméras vidéo et autres télécommandes ont dégagé un chiffre d'affaires de 348,43 millions de dollars, en repli de 2%. Les autres produits jugés non stratégiques ont vu leurs ventes plonger de 91% à 834'000 dollars.

Evoquant la suite de l'exercice, Logitech confirme ses prévisions pour l'année fiscale en cours. Il s'attend toujours à un chiffre d'affaires de 2,16 milliards de dollars. (ats/nxp)

Créé: 23.10.2014, 10h48

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.