Lundi 20 août 2018 | Dernière mise à jour 12:31

Immobilier Il y a un risque accru de bulle dans le monde

Les marchés immobiliers dans le monde sont de nouveau en surchauffe, selon une étude de l'UBS.

Une vue des toits de Genève, ville dans laquelle la tension sur le marché immobilier persiste.

Une vue des toits de Genève, ville dans laquelle la tension sur le marché immobilier persiste. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les prix de l'immobilier mondial sont surévalués dans certains centres urbains, estime UBS. A Genève et Zurich, la tension demeure, mais dans une moindre mesure. Quelques années à peine après la dernière grande vague de corrections dans le secteur mondial de l'immobilier, les surévaluations se sont accentuées dans la plupart des villes, révèle le «Global Real Estate Bubble Index» publié mardi par UBS.

Sur les dix-huit villes examinées par les experts de la grande banque, le risque de bulle est le plus prononcé à Vancouver. Suivent Londres, Stockholm, Sydney, Munich et Hong Kong.

Depuis 2011, les prix des logements dans les villes à risque de bulle ont augmenté de près de 50% en moyenne, explique Claudio Saputelli, responsable de l'immoblier mondial chez UBS, cité dans le communiqué. Dans les autres centres financiers, le renchérissement n'a pas dépassé 15%.

Zurich plus cher que Genève

En Suisse, Genève se fait dépasser par Zurich, où après une pause, les valorisations ont recommencé sur les douze derniers mois. Mais les deux cités helvétiques sont encore loin d'une bulle, estiment les économistes d'UBS.

Dans l'ensemble, les prix des logements y sont plus abordables que dans la plupart des autres centres financiers analysés dans le cadre de l'étude. Zurich affiche même les prix locatifs les plus bas. Quant à Genève, qui a frôlé la bulle il y a quatre ans, la situation se normalise progressivement, démontre l'étude.

Cette évolution suggère que la demande spéculative diminue. Mais les taux d'intérêt extrêmement bas et l'activité de construction quasi inexistante ont empêché une correction plus marquée, selon les experts d'UBS. (ats/nxp)

Créé: 27.09.2016, 10h17

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

Offres spéciales - Pour s'offrir ou pour offrir, les idées sont là !

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters