Jeudi 17 octobre 2019 | Dernière mise à jour 12:08

Aviation Ryanair plombé par les Boeing 737 MAX

Après deux accidents, les Boeing 737 MAX sont cloués au sol. La compagnie aérienne irlandaise a décidé de réagir mardi.

Le groupe irlandais a annoncé mardi que la livraison de Boeing 737 MAX avait été retardée.

Le groupe irlandais a annoncé mardi que la livraison de Boeing 737 MAX avait été retardée. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le transporteur aérien Ryanair a annoncé mardi qu'il allait fermer des bases aéroportuaires cet hiver et à l'été 2020 à cause des reports de livraison du Boeing 737 MAX, dont la flotte est clouée au sol après deux accidents.

Le groupe irlandais, l'un des principaux du secteur en Europe, a expliqué que la livraison attendue de Boeing 737 MAX 200 était retardée, l'avion devant être certifié par les autorités américaines et européennes. En conséquence, il prévoit désormais de ne recevoir que 30 de ces appareils d'ici à mai 2020, contre 58 prévus au départ.

«Ce manque de livraisons va nous contraindre à diminuer notre activité sur certaines bases et à en fermer pour l'été 2020, mais aussi pour l'hiver 2019», a expliqué le directeur général Michael O'Leary dans un communiqué.

Dépendant de Boeing

Au total, le groupe aérien à bas coût a commandé 135 Boeing 737 MAX 200 et posé une option sur 75 supplémentaires. La flotte de Ryanair est exclusivement composée d'appareils de l'avionneur américain, avec actuellement 450 Boeing 737-800 en opération - une version du 737 antérieure au MAX.

Entièrement dépendant de Boeing, les problèmes du 737 MAX constituent donc une épine dans le pied du groupe et à ses ambitions de croissance.

Le retard de livraison «va réduire la croissance de notre trafic à l'été 2020 à 3% contre 7%» prévus au départ. «Nous transporterons environ 157 millions de passagers lors de l'année comptable d'avril 2020 à mars 2021, contre 162 millions prévus jusqu'à présent», a regretté M. O'Leary.

«Fidèle» au 737 MAX

Composé de trois compagnies principales (Ryanair stricto sensu dont le siège est en Irlande, Lauda en Autriche et Buzz en Pologne), le groupe Ryanair a de grandes ambitions et vise la barre des 200 millions de passagers transportés par an d'ici à 2024. Malgré ce contretemps, M. O'Leary a souligné que Ryanair restait «fidèle au Boeing 737 MAX» qu'il espère voir revoler avant la fin 2019. Il a reconnu toutefois que «la date exacte de ce retour restait incertaine» et que ceci déterminerait si les livraisons pour l'été 2020 sont inférieures ou supérieures à ce qu'il prévoit désormais.

Le Boeing 737 MAX est interdit de vol après le crash d'un appareil de ce type de la compagnie Ethiopian Airlines, le 10 mars, au sud-est d'Addis Abeba, ayant fait 157 morts. Comme dans l'accident de la compagnie indonésienne Lion Air (189 morts) survenu cinq mois plus tôt, les conclusions préliminaires ont mis en cause le système anti-décrochage propre au MAX.

Calendrier incertain

Le calendrier du retour de l'appareil est incertain, Boeing n'ayant toujours pas soumis aux régulateurs, pour certification, les modifications exigées. Dans son communiqué, Ryanair explique que Boeing espère avoir présenté aux régulateurs ses modifications d'ici au mois de septembre, avec un retour au service espéré peu après.

Hormis Ryanair, d'autres compagnies clientes de cet avion sont touchées par ses déboires. Des milliers de vols ont notamment été annulés par trois grandes compagnies américaines - United Airlines, Southwest et American Airlines - qui exploitaient des 737 MAX avant leur interdiction de vol. (ats/nxp)

Créé: 16.07.2019, 08h44


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.