Vendredi 10 avril 2020 | Dernière mise à jour 08:53

Téléphonie Salt choisit Nokia pour son réseau 5G

C'est l'équipementier finlandais qui a été choisi par la société sise à Renens pour le déploiement du réseau 5G.

Nokia et Salt travaillent ensemble depuis plusieurs années.

Nokia et Salt travaillent ensemble depuis plusieurs années. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'opérateur Salt a choisi l'équipementier finlandais Nokia pour mettre sur pied son réseau de téléphonie mobile de nouvelle génération, la 5G, a indiqué mardi la société de Renens.

Nokia et Salt oeuvrent ensemble depuis plusieurs années et la poursuite de la coopération permettra également d'améliorer les réseaux existants de 3G et 4G. Parmi les autres opérateurs, Swisscom a choisi le suédois Ericsson et Sunrise le chinois Huawei pour construire leurs réseaux 5G. Ce dernier se trouve cependant sous une forte pression internationale.

Inculpations contre Huawei

Les États-Unis ont annoncé lundi une longue série de chefs d'inculpation à l'encontre de la dirigeante de Huawei au cœur d'un bras de fer diplomatico-judiciaire, mais aussi du géant chinois des télécoms lui-même, dans deux affaires qui risquent d'exacerber les tensions entre Washington et Pékin.

Le Ministère américain de la justice a dévoilé 13 chefs d'inculpation, liés à des violations des sanctions américaines contre l'Iran, à l'encontre du groupe chinois et de sa directrice financière Meng Wanzhou, arrêtée au Canada en décembre à la demande des enquêteurs américains.

Vol de secrets industriels

Parallèlement, il a inculpé deux filiales de Huawei, notamment d'association de malfaiteurs en vue de voler des secrets industriels, en l'occurrence des technologies cellulaires de l'américain T-Mobile, à son siège de Bellevue, dans l'État de Washington, dans le nord-ouest des États-Unis. Plusieurs États, notamment l'Australie et la Nouvelle-Zélande, ont exclu Huawei du déploiement de la 5G, mettant parfois en cause des failles sécuritaires voire des soupçons d'espionnage, ce que le groupe dément catégoriquement.

Sunrise a affirmé de son côté ne pas avoir constaté d'irrégularité dans les appareils ou les logiciels de Huawei. «Nous contrôlons régulièrement notre réseau mobile pour exclure toute faille, afin d'assurer la sécurité de notre réseau», a indiqué une porte-parole du deuxième opérateur helvétique, précisant aussi vérifier les flux de données.

Cette dernière a ajouté que le groupe était «pleinement satisfait avec la qualité de (son) partenaire technologique Huawei» et qu'il n'y avait pas de projet d'opter pour une autre société. (ats/nxp)

Créé: 29.01.2019, 13h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.