Mardi 7 juillet 2020 | Dernière mise à jour 22:35

Hydrocarbures Shell voit ses bénéfices chuter en 2019

Le recul des prix du pétrole et du gaz en 2019 ainsi que le ralentissement économique mondial ont fait très mal à Royal Dutch Shell.

Royal Dutch Shell traverse indubitablement une mauvaise passe.

Royal Dutch Shell traverse indubitablement une mauvaise passe. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé jeudi un bénéfice net en forte baisse de 32% en 2019, principalement en raison de prix du pétrole et du gaz moins favorables et du ralentissement économique mondial.

Le profit net s'est établi à 15,8 milliards de dollars (quasiment autant en francs) au cours de l'année écoulée, selon un communiqué du groupe anglo-néerlandais, dont la production annuelle a stagné et les marges dans le raffinage se sont réduites.

Shell a particulièrement souffert en fin d'année avec un bénéfice net qui s'est effondré et a été divisé par plus de 5% à 965 millions de dollars, notamment en raison de charges fiscales.

Des prix sous pression

Le directeur général de Shell, Ben van Beurden, rappelle que son groupe a fait face en 2019 à «des conditions macroéconomiques difficiles dans le raffinage et les produits chimiques, ainsi qu'à des prix du pétrole et du gaz plus faibles». Le groupe note en particulier une baisse de plus de 10% du prix du gaz naturel, secteur sur lequel il a énormément misé ces dernières années.

Les cours du brut ont été sous pression en 2019 malgré les efforts des pays de l'OPEP et de ses partenaires pour limiter leur production pour soutenir les prix.

Mais le marché a été affaibli non seulement par le ralentissement économique mondial mais également par une offre conséquente de pétrole grâce à la forte production américaine, dopée par le schiste.

La production de Shell est restée stable en 2019 à 3,7 millions de barils équivalent pétrole par jour. Son chiffre d'affaires a baissé de 11% à 352 milliards de dollars.

Approche prudente

Dans le détail, ses résultats financiers ont reculé dans l'ensemble de ses activités, que ce soit le gaz, l'exploration et la production, ou le raffinage. Shell précise avoir passé une charge de 2 milliards de dollars liée à une dépréciation d'actifs dans les hydrocarbures aux Etats-Unis, sur fond de vive concurrence.

Au total, son bénéfice trimestriel ajusté hors éléments exceptionnels et variations des stocks (CCS), variable scrutée par les analystes, a chuté de 23% à 16,5 milliards de dollars.

Le groupe dit par ailleurs vouloir continuer à adopter une approche prudente dans ses dépenses et investissements, afin de préserver son bilan et d'être en mesure de récompenser ses actionnaires.

Shell entend toujours achever prochainement un gigantesque plan de rachats d'actions de 25 milliards de dollars mais prévient que le rythme d'exécution reste soumis aux conditions économiques et à une réduction de la dette. Les dépenses en capital ont atteint tout juste 24 milliards de dollars en 2019 et devrait rester proches de ce montant cette année. (ats/nxp)

Créé: 30.01.2020, 09h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.