Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 22:50

Suisse Plus de six millions pour les grands patrons

En 2019, les grands patrons ont touché près de 6,3 millions de francs.

Quatorze des 25 dirigeants ont bénéficié de rétributions plus élevées que 6 millions de francs.

Quatorze des 25 dirigeants ont bénéficié de rétributions plus élevées que 6 millions de francs. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les directeurs généraux des principales sociétés cotées à la Bourse suisse ont perçu en 2019 des rémunérations moyennes stables sur un an, autour de 6,3 millions de francs. L'apparente stagnation cache toutefois des écarts importants et des évolutions divergentes, selon les données compilées par AWP sur 25 des trente composantes du Swiss Leader Index (SLI).

Quatorze des 25 dirigeants ont bénéficié de rétributions plus élevées. La valorisation des rémunérations versées sous forme d'actions complique les comparaisons. Severin Schwan, à la tête de Roche, a détrôné Sergio Ermotti en tête du classement, avec plus de 15 millions de francs, salaire fixe et bonus compris.

Sur le départ, le patron d'UBS a vu sa rémunération totale rabotée de 11% à 12,5 millions. Son homologue chez Credit Suisse Tidjane Thiam, débarqué en début d'année, complète le podium malgré un coup de rabot de 15% à 10,7 millions.

Novartis et Nestlé

Viennent ensuite les responsables des deux poids lourds restants de la place zurichoise: Vasant Narasimhan pour Novartis et Mark Schneider pour Nestlé, quelque peu au-delà de la barre des dix millions chacun. Tous deux ont au passage vu leurs rémunérations grimper d'un demi-million de francs. Vasant Narasimhan n'avait pris ses fonctions qu'en février 2018.

Si l'enveloppe moyenne pour les directeurs généraux n'a en moyenne guère évolué, celle pour les autres membres de la direction a fondu de 5% à environ trois millions. La tendance était particulièrement marquée chez Swatch et chez Clariant. Chez ABB par contre, les membres de l'exécutif ont vu leurs salaires bondir de 30% à plus de quatre millions en moyenne. (ats/nxp)

Créé: 25.03.2020, 10h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.