Vendredi 13 décembre 2019 | Dernière mise à jour 01:51

France La Société Générale punie sur l'anti-blanchiment

La banque a reçu un blâme et une sanction de 5,5 millions de francs de la commission des sanctions de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des «insuffisances importantes» dans son dispositif de lutte contre le blanchiment d'argent. Voici ce que l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) reproche à la SocGen. Il s'agit notamment des délais qu'elle juge excessifs pour signaler à Tracfin, organisme antiblanchiment du ministère de l'Economie, des opérations qu'elle juge suspectes.

Elle estime par ailleurs que la banque a omis de signaler à Tracfin plusieurs opérations qui auraient, selon le régulateur, mérité de l'être.

L'ACPR avait déjà épinglé BNP Paribas en juin, à hauteur de 10 millions d'euros, pour des motifs similaires. (ats/nxp)

Créé: 21.07.2017, 19h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.