Jeudi 27 juin 2019 | Dernière mise à jour 10:50

High-Tech La Suisse, paradis des drones

La Suisse veut s’imposer comme le pays des drones. Sa volière à robots volants a été dévoilée hier à Paris pour la première fois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse, c’est du chocolat, des montres et des drones. Telle est la formule de la Confédération sur la nouvelle image voulue pour le pays, celle du paradis des robots volants.

Développée par Présence Suisse, la campagne «Switzerland – Home of drones» doit durer deux ans et a été lancée hier à Paris dans le cadre du salon Viva Technology. Notre organisme chargé de la promotion de la Suisse à l’étranger y présente une «volière», petite cage cubique dans laquelle de vieux coucous côtoient les drones les plus modernes et les plus ingénieux créés en Suisse, principalement autour des deux pôles d’excellence que sont l’EPFL et l’EPFZ.

En matière de drones, la Suisse peut réellement se targuer d’être à l’avant-garde. Et c’est aussi dorénavant un secteur économique à part entière et en pleine croissance. On y dénombre plus de 80 entreprises et quelque 2500 emplois, selon Présence Suisse. Nous vous présentons ici quelques fleurons de notre flotte présents à Paris. (Le Matin)

Créé: 25.05.2018, 18h06

sentifi.com

Le_Martin_Web Sentifi Top themes and market attention on

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.