Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 15:35

Saison hivernale Suisse Tourisme table sur une hausse des nuitées

Les importantes chutes de neige ont profité au secteur du tourisme, mais les caprices de la météo ont aussi joué les trouble-fête.

Le secteur touristique n'entend pas relever ses prix, alors qu'un vent favorable souffle grâce à la vigueur retrouvée de l'euro.

Le secteur touristique n'entend pas relever ses prix, alors qu'un vent favorable souffle grâce à la vigueur retrouvée de l'euro. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le tourisme helvétique profite de la neige abondante. Les nuitées hôtelières devraient augmenter de 4% cet hiver, estime le nouveau patron de Suisse Tourisme Martin Nydegger.

«La neige a aussi provoqué des pertes. J'estime que l'on pourrait atteindre une hausse de 4%, mais pas une croissance de 5 ou 8%», affirme Martin Nydegger dans un entretien paru dans Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung.

Tempête Eleanor

Les caprices de la météo ont quelque peu terni le début de saison. Plusieurs domaines skiables ont dû fermer en raison des importantes chutes de neige et du passage de la tempête Eleanor.

Issu du sérail, Martin Nydegger n'entend pas tout chambouler au sein de l'organisation, mais annonce des changements à petite échelle. «Suisse Tourisme doit développer plus de produits maison et ne pas se contenter de diffuser les offres existantes», déclare-t-il. Le Bernois a succédé au 1er janvier à Jürg Schmid, lequel a dirigé Suisse Tourisme durant 18 ans.

Offres combinées

L'organisation entend par exemple attirer les touristes venus d'outre-mer, qui n'ont jamais fait de ski. L'idée consiste à réunir en une seule offre un équipement complet, le billet de remontées mécaniques et un moniteur de ski. «A l'avenir, il devrait y avoir plus d'offres combinées de ce type», relève-t-il.

Le secteur n'entend pas relever ses prix, alors qu'un vent favorable souffle grâce à la vigueur retrouvée de l'euro. «Ce ne serait pas très malin. Les prix ont baissé ces dernières années. Et on a tiré les leçons des échos sur la cherté de la Suisse», explique Martin Nydegger.

Respecter les règles du jeu

Suisse Tourisme estime par ailleurs important de tenir compte de l'offre et des enjeux liés à Airbnb. «A l'opposé de ce que l'on observe dans d'autres pays, Airbnb n'est pas qu'un phénomène urbain chez nous», fait-il remarquer.

La plate-forme de location «doit se tenir à toutes les règles du jeu comme les autres concurrents. Cela s'applique tant aux impôts qu'aux taxes, également aux prescriptions de police du feu ou en matière d'hygiène», rappelle le directeur de Suisse Tourisme. Martin Nydegger prône le dialogue avec Airbnb. «Je suis en étroite relation avec Airbnb et je ressens une réelle volonté de se conformer aux règles en vigueur», conclut-il. (ats/nxp)

Créé: 04.02.2018, 11h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.