Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 22:17

Aviation Swiss a vu sa rentabilité piquer du nez

Swiss International Airlines a pu légèrement améliorer son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année mais sa rentabilité opérationnelle a plongé.

Swiss ne bat pas de l'aile.

Swiss ne bat pas de l'aile. Image: Keystone

Des taxes environnementales contre-productives

Les taxes nationales sur les billets d'avions internationaux ne permettent pas d'atteindre l'objectif visé. Trop élevées, elles entraîneront un transfert des flux de trafic vers les pays étrangers voisins - et donc des désavantages concurrentiels pour l'économie nationale, explique la porte-parole de Swiss Meike Fuhlrott, interrogée par AWP. «Trop basses, elles n'auront aucun effet».

Alors que le prix des billets est déterminé en fonction de l'offre et de la demande, Mme Fuhlrott «se demande si et dans quelle mesure une taxe sur les billets peut être répercutée sur les passagers. Dans un contexte de vive concurrence, en particulier en Europe, Swiss ne peut pas augmenter arbitrairement les prix». Il est donc tout à fait possible que les tarifs n'augmentent pas, malgré la taxe.

Une charge excessive sur les vols directs long-courriers encouragerait également le trafic indirect via d'autres plateformes en Europe, en Turquie et au Moyen-Orient. Swiss estime que les taxes nationales sur les billets d'avion internationaux ne permettent pas d'atteindre l'objectif visé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La compagnie aérienne Swiss a essuyé sur les neuf premiers mois de l'année un recul de la rentabilité, alors que le chiffre d'affaires n'a que modestement progressé. Le nombre de passagers a parallèlement augmenté.

Entre janvier et fin septembre, les recettes réalisées par la compagnie nationale helvétique, filiale du groupe allemand Lufthansa, ont progressé de 1% à 4,05 milliards de francs. Le bénéfice d'exploitation (Ebit) a par contre chuté de 11% à 490 millions sur la période, a précisé Swiss jeudi dans un communiqué.

Swiss a justifié le repli de la rentabilité par l'augmentation des coûts de carburant et de la maintenance de la flotte. Le recul de la demande pour le fret et «la pression continue» sur les billets d'avion ont également pesé sur l'activité, a précisé cette dernière.

Hausse du nombre de passagers

Malgré ces difficultés, Swiss a réussi à transporter plus de passagers sur les neuf premiers mois de l'année, leur nombre augmentant de 4,4% à 14,3 millions. En parallèle, le nombre de vols opérés a crû de 5,4% et le taux de remplissage a atteint 84,2% ( 0,2 point de pourcentage).

Le directeur financier de Swiss, Michael Niggermann, a indiqué continuer «à viser une marge Ebit ajustée à deux chiffres pour l'ensemble de l'année 2019, mais nous sommes conscients de l'ambition de cet objectif».

La compagnie aérienne veut également poursuivre son effort de modernisation de la flotte. A partir de 2022, elle compte moderniser la cabine de 14 Airbus long-courrier A330. Au premier trimestre 2020, Swiss mettra en service deux Boeing 777-300ER, ainsi que le premier A320neo. (ats/nxp)

Créé: 07.11.2019, 10h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.