Jeudi 14 novembre 2019 | Dernière mise à jour 09:25

Suisse Swisscom a déjà installé plus de 100 antennes 5G

Le patron de l'opérateur en télécommunications, Urs Schaeppi, déclare dans la presse dominicale avoir installé une centaine d'antennes dans 58 localités.

Un technicien installe une antenne 5G à Chêne Bougeries (GE).

Un technicien installe une antenne 5G à Chêne Bougeries (GE). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Malgré les oppositions politiques, Swisscom poursuit la mise en place de son réseau 5G en Suisse. Selon le patron de l'opérateur en télécommunications, Urs Schaeppi, plus d'une centaine d'antennes ont été installées dans 58 localités.

Swisscom a l'intention de fournir d'ici à la fin de l'année la nouvelle norme de communication mobile 5G à 90% de la population suisse. «Nous sommes sur la bonne voie. Mais, en raison des moratoires annoncés, nous avons actuellement plus de difficulté à trouver un emplacement pour les antennes», déclare le patron de l'opérateur en télécommunications, Urs Schaeppi, dans un entretien diffusé dimanche par la «NZZ am Sonntag». Il y a des retards dans la construction de nouvelles antennes ou dans la conversion d'antennes, ajoute-t-il.

Il condamne les actes de sabotage comme celui de dimanche dernier à Denens (VD). «Ce sont des actes isolés, mais nous les prenons très au sérieux. Ils sont absolument inacceptables». De tels incidents s'étaient déjà produits avec l'introduction de la 3G. Il n'était toutefois pas prévu d'installer la 5G sur l'antenne à Denens.

Bien que Urs Schaeppi comprenne la peur que peut provoquer l'arrivée de nouvelles technologies, il n'admet pas que certaines personnes utilisent de fausses informations pour entraver l'expansion du réseau 5G. «Il existe des milliers d'études [sur le rayonnement des ondes de radiocommunication, ndlr] et aucune ne montre une preuve scientifique, que la radiocommunication mobile est nuisible en respectant les valeurs-limites», note-t-il.

Pas de recettes supplémentaires

Le patron de Swisscom estime que les Suisses vont très vite adopter la nouvelle technologie. «Je prévois que, d'ici à cinq ans, environ 80% de la population suisse aura un téléphone mobile 5G et utilisera des applications 5G».

Comme le marché est très concurrentiel, Urs Schaeppi ne s'attend pas à des revenus supplémentaires directs avec la 5G. «La probabilité que les fournisseurs gagnent plus d'argent avec le service du réseau 5G est relativement faible. C'est pourquoi la stratégie de Swisscom consiste à proposer des services complémentaires tels que des solutions basées sur le cloud, des applications d'Internet des objets ou des solutions informatiques complètes».

Les licences 5G sont entrées en vigueur en février. Swisscom, Salt et Sunrise ont acquis des fréquences pour 380 millions de francs. (ats/nxp)

Créé: 16.06.2019, 09h48

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.