Vendredi 10 juillet 2020 | Dernière mise à jour 23:52

Zurich Swisscom et Sunrise déboutés en justice

Le tribunal de commerce de Zurich a mis un terme temporaire au litige opposant les deux opérateurs de téléphonie.

Les deux sociétés ont choisi des noms très proches pour leurs offres combinées.

Les deux sociétés ont choisi des noms très proches pour leurs offres combinées. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Swisscom et Sunrise se disputent le nom de leur marque «one» et «inOne». Les deux sociétés ont demandé de lever la protection de la marque du produit concurrent, mais le tribunal de commerce de Zurich les renvoie dos à dos.

Les deux sociétés de télécommunications ont chacune créé leur propre marque pour leurs offres combinées: Swisscom a opté pour «inOne», tandis que Sunrise a appelé son produit «one». Chacune des deux sociétés a déposé sa marque pour empêcher que son principal adversaire, ainsi que les autres concurrents, puissent utiliser la même expression pour leur propre offre combinée.

Swisscom et Sunrise ont ensuite demandé mutuellement par voie de justice la levée de la protection de la marque concurrente. Les deux entreprises craignaient d'être poursuivies réciproquement pour l'utilisation des mots «one» et «inOne».

Des mots comme «you» et «duo»

Le tribunal de commerce a mis un terme temporaire au litige: dans un jugement récemment publié, il a statué que ni «one» ni «inOne» ne peuvent être protégés en vertu du droit des marques.

Comme les deux termes font partie d'expressions d'usage courant, ils sont exclus de la protection des marques, à l'exemple d'autres mots comme «you» ou «duo». Ceux-ci sont disponibles pour toutes les entreprises - sans avoir à craindre d'être poursuivies par une concurrente en vertu du droit des marques.

Cependant, le tribunal de commerce fait une exception: les marques dites figuratives, c'est-à-dire les logos colorés de «one» et «inOne», restent protégés par le droit des marques. Cela signifie que ceux-ci ne peuvent pas être utilisés par d'autres sociétés, même si les mots utilisés appartiennent à tout le monde. Le jugement n'est pas encore définitif: un recours peut être déposé jusqu'au 27 janvier. (ats/nxp)

Créé: 16.01.2020, 17h04

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.