Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 03:26

Automobile Tesla veut lancer des taxis autonomes en 2020

Elon Musk a annoncé lundi le lancement en 2020 d'un service de réservation de voitures autonomes aux Etats-Unis.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elon Musk, le patron fondateur de Tesla, a annoncé lundi que le constructeur de voitures électriques avait l'intention de proposer une plateforme de réservation de voitures autonomes en 2020.

«Je peux annoncer des robotaxis autonomes pour l'année prochaine avec un grand degré de certitude», a lancé Elon Musk, lors d'une journée de présentation aux investisseurs des projets et ambitions de Tesla en matière de conduite autonome.

«L'utilité du véhicule est multipliée par 5»

L'idée est fondée sur le principe d'une plateforme de réservation de voiture avec chauffeur de type Uber mais dans ce cas précis... sans le chauffeur. Il pense obtenir l'autorisation de lancer ce service dans certaines parties des Etats-Unis, à condition bien sûr que les propriétaires actuels de Tesla, qui présentent déjà des fonctionnalités autonomes, se prêtent au jeu.

M. Musk, qui promeut le transport à grande vitesse par train futuriste ultrarapide Hyperloop et veut coloniser Mars avec les fusées de SpaceX, a expliqué que Tesla allait créer une application qui permettrait aux propriétaires participant à la plateforme d'en tirer profit. «L'utilité du véhicule est multipliée par 5», a-t-il affirmé.

Le constructeur a aussi dévoilé un ordinateur de bord qui doit permettre d'assurer «une conduite totalement autonome». Cet ordinateur et la nouvelle puce électronique maison qui en sera le cerveau seront installés dans toutes les Tesla, même si la conduite totalement autonome a encore pas mal d'obstacles techniques et juridiques à surmonter avant de pouvoir être généralisée.

Concurrence

Ces véhicules pour l'heure ne répondent pas à la définition de conduite autonome de «niveau 4» (la voiture conduit seule mais un humain est présent pour reprendre la main si nécessaire), a fortiori de «niveau 5» (sans présence d'un humain). M. Musk a aussi affirmé qu'avec la technologie Tesla, les conducteurs «n'auraient plus besoin de toucher au volant» au début de l'année prochaine.

Tesla est en compétition avec de nombreuses entreprises, comme Uber --le numéro un mondial de la réservation de voitures avec chauffeur-- mais surtout Waymo (Alphabet/Google) qui teste déjà un service de taxis autonomes dans l'Arizona (sud).

Lyft, le rival d'Uber aux Etats-Unis, avait aussi annoncé fin 2017 un test grandeur nature de réservation de voitures sans conducteur auprès de certains clients à Boston (est). La plupart des grands constructeurs auto travaillent aussi sur la voiture autonome. La Bourse n'a pas été impressionnée et le titre Tesla a perdu 3,85% à Wall Street. (afp/nxp)

Créé: 23.04.2019, 00h31


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.