Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:37

Monnaie numérique Trois nouveaux membres pour l'association Libra

Libra ajoute trois membres à son projet de monnaie numérique: le fonds souverain Temasek et deux sociétés de capital risque, Paradigm et Slow Ventures.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'association Libra, qui pilote le projet de monnaie numérique initié par Facebook, a annoncé jeudi que trois membres rejoignaient la plateforme, qui a subi plusieurs revers au cours des derniers mois.

Les nouveaux membres sont le fonds souverain singapourien Temasek, qui a réalisé de nombreux investissements liés à la technologie blockchain, ainsi que les sociétés de capital risque Paradigm et Slow Ventures, toutes deux basées à San Francisco.

Selon Dante Disparte, vice-président et responsable de la politique et de la communication de l'association Libra, ces ajouts montrent «notre engagement à construire un groupe divers d'organisations qui contribueront à la gouvernance, la feuille de route technologique et au déploiement rapide du système de paiement Libra.»

Conçu à l'origine par Facebook comme un nouveau mode de paiement en dehors des circuits bancaires traditionnels, la Libra s'est attiré les foudres des autorités financières de plusieurs pays, craignant que la monnaie virtuelle ne serve au blanchiment d'argent ou au financement d'activités criminelles.

Basée à Genève

Le fait que Facebook puisse potentiellement chercher à battre monnaie, au même titre que des banques centrales, avait également suscité l'indignation de nombreux régulateurs. Des partenaires de poids du projet, comme PayPal, Visa et Mastercard se sont désistés.

Mi-avril, l'organisation Libra, basée à Genève, a soumis sa candidature auprès du régulateur suisse pour obtenir une licence en tant que «système de paiement», en vue d'un lancement de la blockchain d'ici à la fin de l'année. Elle avait alors nettement revu à la baisse ses ambitions.

Dans sa nouvelle mouture, la Libra devient une «monnaie à devises multiples» qui englobera des Libra à «devise unique», comme la LibraEUR, utilisée en zone Euro, la LibraUSD, pour le dollar américain, etc. (afp/nxp)

Créé: 15.05.2020, 01h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.