Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 14:13

Voyage TUI relève ses attentes de bénéfices pour l'année

L'essor des croisières et des séjours en Espagne a boosté les attentes annuelles du groupe allemand.

Le géant mondial du tourisme TUI est né fin 2014.

Le géant mondial du tourisme TUI est né fin 2014. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant allemand du tourisme TUI a revu à la hausse mercredi ses prévisions de résultat annuelles. Cette croissance provient notamment de l'essor des croisières et des séjours en Espagne.

A quelques jours de la fin de son exercice annuel décalé octobre 2015/septembre 2016, le groupe, basé en Allemagne et coté à la Bourse de Londres, attend désormais une hausse de 12 à 13% de son bénéfice opérationnel ajusté EBITA.

Jusqu'à présent, il tablait sur une croissance «d'au moins 10%», alors même que son chiffre d'affaires du troisième trimestre avait été pénalisé par les attaques terroristes dans différents pays.

«Nous poursuivons notre stratégie pour devenir un groupe de tourisme verticalement intégré», a souligné Friedrich Joussen, le patron de TUI, cité dans un communiqué.

Le groupe précise que sa saison d'été a été presque complète, avec une hausse des réservations de 1% par rapport à l'été précédent et notamment «à nouveau de bons résultats en Grande-Bretagne, chez Riu (chaîne d'hôtels espagnole) et dans les croisières».

Clientèle allemande et britannique

Pour le moment, «les réservations pour la saison d'hiver 2016/2017 répondent à nos attentes et leur hausse sera tirée par les voyages lointains», comme le Mexique, la République dominicaine, la Thaïlande, Cuba ou le Sri Lanka, a ajouté M. Joussen.

Le géant mondial du tourisme TUI est né fin 2014 de la fusion de l'allemand TUI avec sa filiale britannique TUI Travel, et se veut un voyagiste intégré, proposant vols, hôtels, séjours et s'adressant principalement au grand public. Sa clientèle est en grande partie allemande et britannique.

Les attaques terroristes dans de nombreux pays, l'instabilité politique dans d'autres, ont certes conduit à la désaffection de certaines destinations comme la Turquie, l'Egypte et la Tunisie, mais TUI a alors réagi en augmentant son offre sur d'autres destinations devenues particulièrement prisées, comme l'Espagne, mais aussi les croisières.

Optant pour une stratégie inverse de son concurrent suisse Kuoni, TUI a choisi de se concentrer sur son activité de tour-opérateur, laissant de côté des activités jugées désormais annexes. TUI vient ainsi de boucler la vente à des fonds d'investissement de Hotelbeds Group, spécialisée dans la clientèle d'entreprises.

TUI présentera le 8 décembre ses résultats annuels et fera le point sur sa stratégie. (ats/afp/nxp)

Créé: 28.09.2016, 11h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.