Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 03:26

banque UBS veut récupérer les bonus de ses cambistes

UBS, qui vient d'être amendée dans l'affaire des manipulations de taux de change, veut récupérer les bonus de ses cambistes.

UBS souhaite récupérer les bonus de ses cambistes

UBS souhaite récupérer les bonus de ses cambistes Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

UBS cherche à récupérer les bonus de ses cambistes. Le numéro un bancaire suisse, à l'image des quatre autres établissements financiers également punis, pourrait récupérer des millions de la sorte, a indiqué vendredi 14 novembre une porte-parole d'UBS.

Elle confirme ainsi une information parue outre-Atlantique dans le Financial Times. L'accord passé entre UBS et les régulateurs suisses, américains et britanniques prévoit que la banque helvétique verse quelque 774 millions de francs au total en amendes et restitution de bénéfices.

UBS paie ainsi le plus lourd tribut dans ces amendes annoncées mercredi par les régulateurs britannique (FCA) et américain (CFTC). L'accord concerne cinq grandes banques internationales et le total de l'amende se monte à 3,1 milliards de dollars (3 milliards de francs).

Les quatre autres banques, qui souhaitent toutes récupérer les bonus distribués à leurs cambistes, sont HSBC, Citigroup, JP Morgan et la Royal Bank of Scotland (RBS). JP Morgan a refusé de s'exprimer vendredi soir, alors que ses homologues n'étaient pas atteignables.

Onze personnes concernées

Pour rappel, des enquêtes ont été menées en Suisse, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, à Bruxelles ou encore à Hong Kong, en lien avec les manipulations présumées sur les marchés des changes. Ce dernier implique, chaque jour, un volume de quelque 5300 milliards de dollars.

Au terme de son enquête, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a fait état de graves violations aux règles de comportement dans le négoce des devises ainsi que dans celui des métaux précieux. Elle a constaté que des négociants d'UBS «ont tenté de manière répétée et sur une longue période de manipuler des valeurs de référence sur le marché des devises».

Entre autres mesures, la FINMA a ouvert des procédures «d'enforcement» (constatation de violation effective) à l'encontre de onze personnes. (ats/nxp)

Créé: 15.11.2014, 07h48


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.