Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 08:52

Banques Valiant va ouvrir trois succursales en Romandie

De nouvelles agences ouvriront dans le canton de Vaud, dans les villes de Morges, Nyon et Vevey.

Le directeur général Markus Gygax prévoit également la mise en service de quatre représentations supplémentaires outre-Sarine.

Le directeur général Markus Gygax prévoit également la mise en service de quatre représentations supplémentaires outre-Sarine.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe bancaire bernois Valiant entend poursuivre son expansion, en mettant l'accent sur la Suisse romande. D'ici la fin de l'année prochaine, la banque prévoit d'ouvrir trois nouvelles succursales en terres romandes.

De nouvelles agences ouvriront dans le canton de Vaud, à Morges, Nyon et Vevey. Outre la partie francophone de Berne, Valiant est présent en Suisse romande dans les cantons de Vaud, Fribourg, du Jura et de Neuchâtel.

En 2019 et 2020, l'établissement financier s'attellera à la mise en service de quatre représentations supplémentaires outre-Sarine, a indiqué vendredi le directeur général (CEO) Markus Gygax en entretien avec l'agence financière AWP.

Valiant se dit toujours prêt à procéder à de nouvelles acquisitions, après celle de Triba Partner. «Il faut toujours deux protagonistes pour une telle opération et parmi les banques régionales, aucune ne recherche pour l'heure un rapprochement», a nuancé M. Gygax.

Objectifs reconduits

Pour contrer la pression sur les marges exercée par la faiblesse des taux d'intérêt et la concurrence accrue dans la banque de détail en Suisse, l'établissement a choisi deux angles d'attaque. Valiant prévoit d'émettre une obligation assurée par des hypothèques à des fins de refinancement en seconde moitié d'année d'une part. La banque recherche par ailleurs activement des fonds investis à des taux négatifs afin d'alléger le poids de ce refinancement.

Le moment semble toutefois mal choisi pour lancer une offensive d'envergure sur le marché hypothécaire. «De notre point de vue, tout indique que ce marché a atteint son paroxysme», a expliqué Markus Gygax.

Le patron s'est par ailleurs montré satisfait du début de l'année. Il a reconduit l'objectif de dégager en 2017 un bénéfice net comparable à celui de 2016, malgré un vraisemblable tassement de la marge des activités sur taux d'intérêt. (ats/nxp)

Créé: 07.07.2017, 10h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.