Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 09:27

Banque Valiant veut créer 170 nouveaux postes

Le groupe de banques régionales Valiant souhaite se développer en investissant 50 millions de francs dans les cinq prochaines années.

Les effectifs des sites actuels seront augmentés.

Les effectifs des sites actuels seront augmentés. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe bancaire bernois, présent dans douze cantons, a présenté mardi sa stratégie 2020-2024. L'institution souhaite désormais «une expansion accélérée». Elle passe par un renforcement de sa présence «du lac Léman jusqu'au lac de Constance» à destination du privé et des PME, avec la création de 170 nouveaux postes à temps plein, dont 140 dans le conseil à la clientèle.

Jusqu'ici, Valiant «a simplifié son modèle d'affaires et s'est concentrée sur son coeur de métier ciblant les particuliers et les PME», tout en ouvrant de nouvelles succursales. «Nous avons pris les bonnes décisions ces dernières années et jouissons d'une très bonne situation malgré l'environnement de marché difficile», selon le président du conseil d'administration, Jürg Bucher, cité dans le communiqué.

L'objectif est de s'installer dans de nouvelles zones de marché, grâce à «14 nouvelles succursales dans les pôles de croissance». Sept sont prévues dans l'espace économique zurichois, d'autres en Suisse du Nord-Ouest, en Suisse romande et en Suisse orientale. Les effectifs des sites actuels seront augmentés. «Nous serons une alternative bienvenue dans les nouvelles régions», a indiqué le directeur général, Ewald Burgener.

Dégager de nouvelles recettes

Il est aussi prévu d'augmenter le personnel dans le secteur des opérations de commission et des prestations de service. «Dans les cinq années à venir, Valiant prévoit d'investir 50 millions de francs en faveur de la stratégie».

L'expansion de la banque passe aussi par un volume d'affaires «supplémentaire de plusieurs milliards» tout en procédant à «de nouvelles économies d'échelle». Elle reste également ouverte aux opportunités d'acquisition d'autres banques, à l'image de la reprise de la Triba Partner Bank en 2017.

Un autre objectif est d'étendre son offre afin de générer de nouvelles recettes. «Un exemple actuel est l'hypothèque comparative, qui sera lancée en novembre dans la région de Saint-Gall ainsi que la participation à la plateforme immobilière AgentSelly».

Le groupe se veut aussi plus efficace en interne. Il «a récemment réussi à numériser le processus de crédit complexe et à le rendre plus rapide et plus efficient». Les investissements, la croissance organique ainsi que les taux historiquement bas permettront «d'augmenter significativement les bénéfices du groupe sur le long terme», ajoute la banque. (ats/nxp)

Créé: 10.09.2019, 09h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.