Lundi 16 décembre 2019 | Dernière mise à jour 14:18

Armement Ventes en hausse pour RUAG et Pilatus

Les ventes d'armes de Ruag ont crû de 3,8% à 820 millions de francs en 2015. L'entreprise est passée du 94e au 87e rang du classement mondial.

RUAG se porte bien.

RUAG se porte bien. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les ventes d'armes des deux principaux fabricants suisses de matériel militaire ont augmenté en 2015. Ruag et Pilatus ont ainsi progressé dans le classement mondial des cent principaux producteurs de matériel de guerre.

Les ventes d'armes de Ruag ont crû de 3,8% à 820 millions de francs en 2015, indique lundi le Stockholm international Peace Research Institute , qui publie chaque année un classement des cent principaux fabricants d'armes du monde. L'entreprise publique, propriété de la Confédération, est passée du 94e au 87e rang du classement.

Le constructeur d'avions Pilatus a vu ses ventes de matériel de guerre se contracter de 3,7% à 870 millions de francs, mais progresse de 82e au 79e rang du classement. Le matériel militaire représente 75% du chiffre d'affaires de Pilatus et 45% de celui de Ruag, selon le SIPRI.

Cette tendance n'a pas échappé au Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA), qui dénonce lundi les deux entreprises. «L'industrie suisse de l'armement sape de façon éhontée les efforts de la diplomatie suisse en matière de résolution des conflits, de médiation et de promotion de la paix», écrit le GSsA.

Le groupement lancera au printemps prochain une initiative populaire pour l'interdiction du financement de l'industrie de l'armement.

Simulateurs à Abou Dhabi

La presse dominicale s'était déjà faite l'écho de l'expansion de Ruag aux Emirats Arabes Unis, un pays impliqué dans un conflit armé au Yémen. L'entreprise publique dispose d'une filiale à Abou Dhabi depuis deux ans, Ruag Simulation Company, détenue à 51% par des hommes d'affaires locaux.

La filiale souhaite surtout développer des simulateurs pour apprendre à tirer ou à manier correctement des chars d'assaut, ont rapporté le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Le nombre de collaborateurs de Ruag à Abou Dhabi, de quatre à l'heure actuelle, devrait grimper à entre dix et quinze au cours des douze prochains mois, a confirmé l'entreprise. (ats/nxp)

Créé: 05.12.2016, 15h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.