Lundi 16 juillet 2018 | Dernière mise à jour 14:13

Genève Braquage au Casino de Meyrin

La salle de jeu près de l'aéroport a été victime d'une attaque lundi. Un individu armé, selon la direction, s'est emparé de quelques milliers de francs.

Selon un témoignage, un coup de feu au moins aurait été tiré à l'extérieur du casino.

Selon un témoignage, un coup de feu au moins aurait été tiré à l'extérieur du casino. Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un homme seul a attaqué tôt ce lundi matin le casino de Meyrin, situé à proximité de l'aéroport de Genève. Le braqueur a pris la fuite. L'enquête est menée par la brigade du banditisme.

Selon nos sources, l'attaque n'a pas fait de mort ni de blessé. Ce que confirme la police genevoise. «Une personne est entrée armée dans notre établissement vers 6h lundi matin, explique Fabrizio Barozzi, directeur du casino. Il a réussi à braquer une caisse et s'est emparé de quelques milliers de francs.»

Cinq employés étaient sur place au moment des faits. Ils ont été «particulièrement choqués» et pris en charge par les forces de l'ordre. Ils bénéficient également d'un suivi de la part de leur direction depuis ce mardi. Selon un témoignage, un coup de feu au moins aurait été tiré à l'extérieur de la salle de jeu. Ni le casino ni le service de presse de la police n'ont souhaité commenter ce point. (Le Matin)

Créé: 13.03.2018, 17h31


Sondage

Vos vacances d'été, vous les préférez en juillet ou en août?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.