Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 12:01

Eaux-Vives Coups de feu à l'aube au cœur de Genève

Les habitants du quartier des Eaux-Vives ont été réveillés par des détonations dimanche matin. La police a interpellé un individu bien connu de ses services.

Avenue de la Grenade, dans le quartier des Eaux-Vives, à Genève.

Avenue de la Grenade, dans le quartier des Eaux-Vives, à Genève. Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des coups de feu ont été entendus la nuit dernière dans le quartier des Eaux-Vives, peu avant 6 heures du matin, rapporte La Tribune de Genève. Les déflagrations ont été suivies d'une opération de police de grande envergure et à la mise en fuite de trois individus.

Des douilles ont été retrouvées et le quartier à été bouclé. Une personne bien connue des services de police a été interpellée.

Interrogé par 20 minutes, le porte-parole de la Police genevoise, Alexandre Brahier, indique que les agents en intervention n'ont pas ouvert le feu et que les coups tirés ne visaient aucune tierce personne. Les coups auraient ainsi été tirés en l'air par un trio qui ne se trouvait manifestement pas dans son état normal. Et de préciser que l'arme saisie par la police provient du cambriolage d'un box à voiture, perpétré voici quelques temps. Il s'agit d'un fusil d’assaut, un ancien modèle de l’armée allemande, qui avait appartenu à un vieux monsieur aujourd’hui décédé.

Créé: 19.01.2020, 13h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.