Lundi 22 janvier 2018 | Dernière mise à jour 04:43

Insolite Elles retrouvent leur sœur 40 ans plus tard

Deux sœurs adoptées au Pérou en 1978 ignoraient tout de l’existence de leur aînée, restée au pays. Laure, domiciliée en France voisine, témoigne.

Laure (au centre) accompagnée de sa fille Mayline et de son fils Esteban.

Laure (au centre) accompagnée de sa fille Mayline et de son fils Esteban. Image: Christian Bonzon

Médaillon

Natividad, la sœur aînée restée au Pérou. (Image: DR)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Elle s’appelle Laure. Elle vit à Contamine-sur-Arve, à deux pas d’Annemasse, en France voisine. Elle a 43 ans, deux enfants – Esteban (15 ans) et Mayline (11 ans) – et s’apprête à fêter une sorte de «nouveau Noël», le 21 janvier prochain à l’aéroport Charles-de-Gaulle de Paris. Ce jour-là, Laure va retrouver Natividad (nativité en espagnol), son aînée qu’elle n’a jamais vue. «J’ai été adoptée à l’âge de 3 ans avec ma sœur de 7 ans, en 1978, dans l’orphelinat de Huancarama (ndlr: détruit depuis par le Sentier lumineux), à sept heures de Lima. Nos deux mères adoptives et célibataires – qui se sont connues en Fac, en France – ont promis de ne jamais se séparer. Un pacte qu’elles ont d’ailleurs toujours respecté. Nous avons passé notre enfance à Paris, nos vacances ensemble, tous les Noël, les fêtes, assisté aux mariages, etc.» indique Laure, employée de l’Apreto, centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie à Annemasse.

Comme l’a révélé hier Le Dauphiné Libéré, c’est en novembre 2016 que Laure reçoit un téléphone d’Endemol Allemagne pour une émission «Perdu de vue». Elle apprend ainsi par e-mail que sa sœur aînée, dont elle ignorait tout de l’existence, est restée au pays après le départ d’elle et de sa sœur, qui vit aujourd’hui à Lyon. «Elle nous a cherchées pendant des années. Notre mère était morte en couches, nous avions été placées dans un orphelinat et mon aînée était restée avec notre grand-mère qui n’a eu de cesse, jusqu’à sa mort en 2012, de nous retrouver. Notre grand-mère était illettrée, elle ne savait pas que nous n’allions jamais revenir au Pérou après notre adoption. Natividad a vécu avec ça et nos deux mères, ici en France, n’en savaient rien», raconte Laure. Qui, malgré tout, a ressenti, toute sa vie, dit-elle, un certain manque affectif, comme un déchirement lié à un sentiment d’abandon. «J’ai toujours eu peur qu’on me quitte», explique-t-elle. L’émission de télévision ne s’est jamais faite. Mais Laure va bel et bien retrouver sa grande sœur.

Une cagnotte pour financer le billet d’avion

Le 21 janvier prochain, Laure va enlacer Natividad et sa fille de 22 ans, Lesley, étudiante en architecture au Pérou. «Nous avons réussi à faire une petite cagnotte sur le Net pour payer un billet d’avion. Ma sœur aînée et sa fille vont venir nous voir pendant six semaines. On va leur présenter nos mamans, leur faire visiter Paris, Lyon, la Haute-Savoie, le lac Léman, la Suisse», se réjouit-elle. La quadragénaire ne parle pas espagnol, ses enfants non plus. Mais avec les applications de traduction, tout le monde s’en sort. Et puis, la langue du cœur ne connaît pas de frontière… «On s’écrit, on se parle tous les jours, on partage tout ce qu’on fait via WhatsApp», explique Laure. Émotion en perspective. (Le Matin)

Créé: 26.12.2017, 15h33


Sondage

YouTube va renforcer la surveillance de ses contenus: est-ce une bonne chose?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.