Jeudi 17 janvier 2019 | Dernière mise à jour 12:00

Suisse Genève: des incendiaires ont mis le feu pour Halloween

Un parking a été incendié à Lancy tôt jeudi, après seize autres sinistres volontaires dans le canton durant la nuit. Le lien avec un appel au feu pour Halloween interpelle.

Les pompiers genevois du SIS n'ont pas chômé cette nuit.

Les pompiers genevois du SIS n'ont pas chômé cette nuit. Image: SIS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La série de feux, a priori criminels, qui a principalement eu lieu la nuit dernière entre 20h et minuit dans six communes genevoises s'est poursuivie. A 5h09 ce jeudi, une nouvelle alerte a été lancée: un parking souterrain à Lancy (GE) étaient la proie des flammes, au chemin des Esserts.

Effondrement partiel

Le sinistre a provoqué un très important dégagement de fumée qui s'est propagé dans les allées. Résultat: une cinquantaine d'habitants de trois barres d'immeubles ont été évacués, dénombre le Service d'incendie et de secours (SIS). Quatre locataires ont été conduits à l'hôpital pour des intoxications. Leur pronostic vital n'est pas engagé. Un pompier a également été blessé, atteint à l'ouïe par une explosion dans le parking.

Le SIS, appuyés par des pompiers volontaires des villes de Genève et Lancy, sont ce matin toujours sur place. «Le problème, c'est que le plafond du parking s'est partiellement effondré, explique à 20 minutes Nicolas Schumacher, commandant du SIS. Nous devons donc effectuer des travaux d’étayage. Raison pour laquelle une des barres d'immeubles, juste au-dessus, restera inaccessible à ses locataires jusqu'en fin d'après-midi. Ceux-ci sont pour l'instant accueillis dans un abri de protection civile.»

Un enfant hospitalisé

En tout, ce sont près d'une vingtaine d'interventions qui ont mobilisé pompiers et police la nuit dernière. Si la plupart des incendies ont concerné des détritus et des véhicules, l'un d'eux a été nettement plus grave. Au même endroit que lundi passé, un nouveau feu s'est déclaré dans la barre d'immeubles du Lignon, à Vernier (GE). Cette fois au pied du numéro 50. Une centaine de personnes a été évacuée, «quarante-sept ont été traitées au poste médical avancé, six ont été hospitalisées, dont un enfant», a précisé Nicolas Schumacher.

Appel à la violence

En cette nuit d'Halloween, ces incendies a priori volontaires ont peut-être été le fait de personnes qui ont répondu à une invitation lancée il y a quelques jours sur le web à incendier des véhicules, des poubelles et d'autres biens. L'auteur présumé de cet appel à la «purge» - en référence au film américain du même nom - a été arrêté à Grenoble (F), ont indiqué dernièrement les médias français. Le département de Haute-Savoie a notamment imposé des restrictions d'achats de certains produits, en réponse à ces menaces en ligne.

En tout cas, ce mot d'ordre à la violence constitue bel et bien une des pistes d'enquête de la police, confirme à 20 minutes son porte-parole Jean-Philippe Brandt: «Certains ont peut-être pris à la lettre ces appels à la purge». Par ailleurs, mercredi soir vers 22h, les forces de l'ordre ont fait face à la Promenade de l'Europe, dans le quartier des Charmilles, à «une quarantaine de jeunes qui ont bouté le feu à des caddies». Il n'y a pas eu d'interpellations. Ni ailleurs, selon la police. (Le Matin)

Créé: 01.11.2018, 11h09

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.