Vendredi 23 août 2019 | Dernière mise à jour 00:18

France Haut-Rhin: un forcené retranché se suicide

Un octogénaire s'est retranché chez lui près de Mulhouse après une dispute avec son épouse. Il a fini par se tuer avec son fusil.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Suicidaire? Faites-vous aider!

«Chercher de l'aide n'est pas un aveu de faiblesse ! C'est une démarche courageuse et positive», affirme l’association Stopsuicide, dont la mission est de parler, faire parler, informer, sensibiliser et augmenter les possibilités de prévention.

N'hésitez pas à téléphoner, notamment aux structures suivantes : «La Main Tendue» (composer le 143), la «Ligne d'aide pour jeunes» (composer le 147), «Malatavie Ligne Ados» (HUG - Children Action), 022 372 42 42.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme de 84 ans, retranché seul lundi soir dans sa maison de Wittelsheim, près de Mulhouse (Haut-Rhin), après une violente dispute avec son épouse, s'est donné la mort avec son fusil, a-t-on appris auprès des gendarmes.

C'est son épouse qui a donné l'alerte vers 19H30 : l'homme, qui avait fait une mauvaise chute, s'était montré particulièrement violent envers elle alors qu'elle souhaitait appeler les secours, selon la même source. Apeurée, elle s'est réfugiée chez des voisins d'où elle a appelé les secours. Arrivés sur place, ces derniers n'ont pas pu rentrer en contact avec le retraité, un chasseur lourdement armé qui s'était déjà barricadé chez lui, a-t-on ajouté.

Porte forcée

Alertés, les gendarmes ont bouclé le quartier et confiné les habitants chez eux, avant de faire appel à un négociateur du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (Psig) Sabre de Strasbourg.

Après quasiment trois heures de tentatives infructueuses pour établir le contact, les gendarmes ont fini par forcer la porte du domicile et ont trouvé au rez-de-chaussée de la maison le corps sans vie de l'octogénaire qui s'était suicidé avec «une carabine de type 22 long rifle», une arme qui n'émet qu'une faible détonation et qui n'a pas été entendue par les gendarmes, ont-ils indiqué. (afp/nxp)

Créé: 23.07.2019, 00h45

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.