Vendredi 19 avril 2019 | Dernière mise à jour 12:08

Jura Il l'avait laissée pour morte dans une forêt

Le Tribunal fédéral a confirmé la condamnation d'un Jurassien pour délit manqué de meurtre. Il avait sauvagement battu sa conjointe en 2015.

Selon les juges de Mon-Repos, l'ensemble des sévices infligés à la victime, puis son abandon en forêt, l'avaient exposée à un véritable risque de mort.

Selon les juges de Mon-Repos, l'ensemble des sévices infligés à la victime, puis son abandon en forêt, l'avaient exposée à un véritable risque de mort. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle voulait le quitter, il ne l'a pas supporté. Cette situation a débouché sur un déferlement de violence, il y a quatre ans, dans le Val Terbi, une vallée qu'on appelle Terre Sainte du côté de Delémont (JU).

La conjointe a été frappée, brûlée avec des cigarettes, enfermée dans le coffre d'une voiture, conduite dans les bois et cognée avec une pierre, comme l'a rapporté «Le Quotidien Jurassien». Cet été 2015, la conjointe a survécu en faisant la morte.

Quatre ans

Condamné à quatre ans de prison en première instance, le prévenu a vu sa sentence confirmée par la Cour pénale du Tribunal cantonal jurassien.

Prétextant que sa surdité ne lui avait pas permis de comprendre tout ce qui lui était demandé lors de la procédure judiciaire, malgré l'assistance d'une interprète, le condamné s'est adressé au Tribunal fédéral, lequel a jugé son argument «dénué de pertinence».

Risque de mort

Selon les juges de Mon-Repos, l'ensemble des sévices infligés à la victime, puis son abandon en forêt, l'avaient exposée à un véritable risque de mort.

La condamnation pour délit manqué de meurtre a été confirmée. Les frais de justice établis à 60'000 francs s'alourdissent de 1'200 francs.

(Le Matin)

Créé: 25.03.2019, 17h35

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.