Mardi 23 octobre 2018 | Dernière mise à jour 11:40

France Il lui coupe le pouce pour une dette de… 10 euros!

Un jeune de Perpignan s’est déchaîné avec sa machette sur un autre pour une dette ridicule datant de trois ans.

L'agresseur a coupé le pouce de sa victime avec une machette. Il lui a aussi entaillé le genou.

L'agresseur a coupé le pouce de sa victime avec une machette. Il lui a aussi entaillé le genou. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les faits, relate France Bleu, se sont déroulés le 27 septembre à Perpignan, devant le centre de formation de la Chambre de commerce et d’industrie. Un élève arrive. Mais un jeune homme posté là l’attendait de pied ferme.

Et? «Ce dernier sort soudain une machette de sa voiture et attaque l’étudiant, qui d’abord se défend avec son casque de moto, prend la fuite mais tombe par terre. Il reçoit alors deux coups de machette, le premier lui coupe le pouce de la main droite, le second entaille son genou droit», lit-on.

Il était en prison...

L’assaillant s’est ensuite enfui. Tandis que sa victime était hospitalisée. Son pouce a heureusement pu être sauvé: il avait été récupéré et conservé au froid par une étudiante. Cet élève a ensuite porté plainte et a expliqué qu’il connaissait son assaillant. Il s’agissait d’un dealer à qui il devait 10 euros depuis trois ans. Mais il n’avait pas pu payer sa dette puisque l’homme était en prison…

L'agresseur a été retrouvé lundi et placé en garde à vue. «Il a reconnu les faits mais n’a pas pu expliquer son déchaînement de violence», conclut France Bleu. (Le Matin)

Créé: 12.10.2018, 08h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.