Lundi 18 mars 2019 | Dernière mise à jour 20:56

Australie Il se tronçonne le visage... et se rend à l'hôpital tout seul

Un homme de 68 ans s'est coupé le visage en deux, en voulant couper du bois. Mais, à moitié évanoui, il est tout de même parvenu à se rendre à l'hôpital en conduisant lui-même sa voiture.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bill Singleton a vécu une incroyable aventure. Ce grand-père australien de 68 ans était sorti en forêt pour aller couper du bois. Après avoir emprunté un chemin sinueux sur quelques mètres, l'homme a entrepris de scier des grosses bûches. «Je disposais d'une petite et d'une grande tronçonneuse», explique-t-il au «Daily Mail».

Mais alors qu'il s'apprêtait à trancher un premier morceau de bois, la tronçonneuse a brusquement tressauté... et fini contre le visage de Bill! «J'ai entendu comme un craquement. À ce moment-là, je n'ai rien senti et je me suis dit 'Oh mon Dieu!'.»

En réalité, la scie à chaîne a tranché la mâchoire du malheureux, découpant ses lèvres, sa langue, détruisant une partie de ses dents et des os. Le premier réflexe de Bill, à la vue de son sang qui coulait, a été de compresser l'immense plaie avec le seul mouchoir dont il disposait.

Etourdi et ne tenant plus sur ses jambes, le blessé a alors rampé sur au moins 40 mètres. «Je disposais bien de mon téléphone mais je ne pouvais plus parler, la langue coupée.» Malgré son état, Bill est parvenu à se mettre au volant de sa voiture, tenant son visage dans une main et conduisant de l'autre!

Le blessé s'est rendu à 32 kilomètres de là (!), au premier hôpital où il a été immédiatement pris en charge. Durant des heures, les chirurgiens ont réparé le visage de Bill, vissant des plaques dans sa bouche, recousant sa langue. De nombreuses terminaisons nerveuses de cette dernière ayant été détruites, Bill a dû réapprendre à parler, durant des semaines.

Les médecins ont également indiqué à notre homme qu'il avait eu beaucoup de chance dans son malheur, la tronçonneuse ne s'étant arrêtée qu'à quelques millimètres d'une artère. «Si elle avait été touchée, je ne serais plus là», confesse Bill.

Trois ans après le drame, le chanceux grand-père a subi une dernière opération de reconstruction de la mâchoire et va se faire poser de nouvelles dents. «Je pourrai enfin remanger un steak!», avoue-t-il en riant. Bill a décidé de raconter son incroyable histoire ici.

(Le Matin)

Créé: 14.03.2019, 13h43

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.