Mercredi 22 janvier 2020 | Dernière mise à jour 09:37

Vaud Inceste à Yverdon: toute la famille est blanchie!

Accusés par leur fille et sœur de viols, d'abus sexuels et de contrainte, le père et le frère ont été acquittés. La mère a pour sa part été lavée des soupçons de complicité qui pesaient sur elle.

L'audience s'est tenue au Tribunal correctionnel d'Yverdon (VD).

L'audience s'est tenue au Tribunal correctionnel d'Yverdon (VD). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les faits dénoncés se situent entre avril 1996 et printemps 2011. Dans sa plainte déposée tardivement, en août 2016, une Vaudoise accusait sa famille d'avoir détruit son enfance. Son père l'aurait ainsi violée pendant 15 ans, alors que son frère aurait abusé d'elle durant six ans. Le tout sous le nez de la mère, qui aurait laissé les faits se produire.

Mais ce mercredi, tous trois ont été blanchis par la Cour correctionnelle de la Broye et du Nord vaudois. Selon «20 Minutes», les juges ont estimé que les souvenirs de la plaignante étaient «trop vagues» et qu'ils ne pouvaient exclure qu'ils soient faux.

Un verdict attendu puisque le ministère public avait abandonné mardi toutes les charges contre les trois prévenus. Si le procureur avait alors déclaré être convaincu que quelque chose s'était bien passé, il a avoué être dans l'incapacité d'étayer les accusations.

Quant aux attouchements sur sa soeur admis par le frère, la Cour a retenu que ces faits étaient prescrits depuis 2011 et 2017.

J.Z

Créé: 11.12.2019, 17h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.