Lundi 18 mars 2019 | Dernière mise à jour 20:56

Dübendorf (ZH) Individu arrêté après la mort d'une jeune femme

Un homme souffrant de troubles psychiques a avoué avoir tué une jeune femme retrouvée sans vie, mercredi, dans un parking zurichois.

La police avait lancé un appel à témoins après la mort d'une jeune femme, mercredi, à Dübendorf (ZH).

La police avait lancé un appel à témoins après la mort d'une jeune femme, mercredi, à Dübendorf (ZH). Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le meurtre présumé d'une femme de 29 ans, mercredi matin sur un parking à Dübendorf (ZH), est élucidé. La police a arrêté un suspect à son domicile. Souffrant de troubles psychiques, l'homme a avoué avoir tué la jeune femme.

Les informations apportées par la population, suite à l'appel à témoins, ont permis d'identifier le meurtrier, indique vendredi la police cantonale zurichoise. Les causes et circonstances exactes du crime font toujours l'objet d'une enquête.

Piste criminelle

La victime a été découverte inanimée mercredi vers 07h30 par un passant sur un parking à Dübendorf. Les secours n'ont pu que constater le décès. Les enquêteurs ont rapidement privilégié la piste d'un crime.

(ats/nxp)

Créé: 15.02.2019, 14h49

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.