Dimanche 5 avril 2020 | Dernière mise à jour 18:04

Valais Ivre, il marche 17 km dans le tunnel du Simplon

Un jeune Valaisan a tenté de traverser le tunnel ferroviaire à pied. Il a presque réussi…

Le Valaisan de 19 ans qui s'est baladé dans le tunnel du Simplon avait 2,4 pour mille d'alcool dans le sang.

Le Valaisan de 19 ans qui s'est baladé dans le tunnel du Simplon avait 2,4 pour mille d'alcool dans le sang. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En juin dernier, un jeune footballeur valaisan se rend à Domodossola pour un match avec son équipe. Durant la journée, l’alcool coule à flot. Pour le retour, vers 18 heures, son train fait une halte à Iselle, du côté italien du tunnel du Simplon. L’aviné descend de son wagon pour téléphoner. Et le train repart sans lui.

Ce jeune homme de 19 ans, révèle le «Walliser Bote», a alors une idée qu’on ne peut avoir qu’avec 2,4 pour mille d'alcool dans le sang: rentrer à pied. Ni une ni deux, il entreprend donc la traversée du tunnel du Simplon – un tunnel ferroviaire, s’il faut le rappeler.

Sa batterie l'abandonne

L’ivrogne, précise «Blick», s’éclaire d’abord avec la lampe de poche de son smartphone. Mais sa batterie finit par le lâcher. Il continue à progresser, voire à zigzaguer, non sans trébucher quelques fois en s'écorchant.

Ce Valaisan finit pas être repéré par un conducteur de train. Il est à peu après 20 heures. Il a alors presque traversé le tunnel: il a parcouru 17 des 20 kilomètres de l’ouvrage!

Jolie facture

Le tunnel est alors immédiatement fermé, deux trains sont stoppés et une opération est menée pour aller récupérer l’olibrius.

Le jeune homme vient de recevoir la facture pour sa dangereuse escapade alcoolisée, relate le «Walliser Bote». Pour avoir perturbé le trafic ferroviaire, le procureur du Haut-Valais l’a condamné à 900 francs d’amende avec deux ans de mise à l’épreuve. Il doit aussi régler 1150 francs de frais de procédure.

La compagnie ferroviaire BLS va encore lui envoyer une douloureuse pour le manque à gagner lié à l’immobilisation des trains. Elle devrait peser «quelques milliers de francs».

R.M.

Créé: 19.02.2020, 14h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.