Lundi 18 novembre 2019 | Dernière mise à jour 03:07

France L'auteur des insultes contre Finkielkraut identifié

Le philosophe, croisé par hasard par les Gilets jaunes samedi à Paris, avait été violemment agressé par une volée d'insultes racistes.

Alain Finkielkraut a été insulté violemment par des Gilets jaunes, samedi à Paris.

Alain Finkielkraut a été insulté violemment par des Gilets jaunes, samedi à Paris. Image: Capture écran BFMTV

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a annoncé l’identification par ses services d’un suspect, «reconnu comme le principal auteur des injures» contre Alain Finkielkraut, samedi, lors de nouvelles manifestations des Gilets jaunes.

Le philosophe avait été rencontré par hasard par les manifestant dans le 14e arrondissement de Paris. Il avait alors été violemment insulté à coups de «barre toi, sale sioniste de merde», «nous sommes le peuple», «Retourne à Tel Aviv», «Tu iras en enfer, tu vas mourir».

L'auteur de ces provocations a été identifié par un policier. L'homme serait connu des services de renseignement pour avoir évolué en 2014 dans la mouvance radicale islamiste. Il n’a jamais fait l’objet d’un suivi au titre du Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour «injure publique en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion par parole, écrit, image ou moyen de communication».

Créé: 18.02.2019, 07h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.