Vendredi 21 septembre 2018 | Dernière mise à jour 14:05

Fribourg L'hôtel St-Georges détruit par le feu à Romont

L'incendie s'est déclaré en vieille-ville dans la nuit de mercredi à jeudi. Indemnes, cinq clients ont pu être relogés.

Le toit de l'hôtel St-Georges, ravagé par les flammes.
Vidéo: Info lecteur

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un incendie a ravagé la toiture de l'hôtel St-Georges dans la vieille-ville de Romont, jeudi aux alentours d'une heure du matin, rapportent des lecteurs.

Selon les premières informations de la police cantonale fribourgeoise, le sinistre n'a pas fait de victimes. Cinq clients on dû être évacués et relogés dans un autre hôtel.

La police a été alertée peu après minuit. 33 pompiers sont intervenus et 15 d'entre eux ont ensuite été contrôlés préventivement par les ambulanciers présents sur place, indique la police. L’origine de l’incendie a pu être localisé au troisième étage du bâtiment. Le feu a pu être rapidement maîtrisé. La rue a été fermée temporairement à la circulation. L’hôtel a subi d’importants dégâts.

Une enquête est en cours.

(Le Matin)

Créé: 16.08.2018, 08h53

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.