Lundi 19 août 2019 | Dernière mise à jour 03:15

Justice La Suisse lance un mandat d'arrêt contre Laurent Ségalat

Condamné récemment à 14 ans de prison pour le meurtre de sa belle-mère, le généticien français a été inscrit dans les personnes recherchées. Un mandat international devrait suivre.

Le généticien français s'est réfugié en France voisine après la sentence prononcée par le Tribunal cantonal en 2012.

Le généticien français s'est réfugié en France voisine après la sentence prononcée par le Tribunal cantonal en 2012. Image: Keystone

Dossiers

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Laurent Ségalat, le généticien français condamné à 14 ans de prison pour le meurtre de sa belle-mère en 2010 à Vaux-sur-Morges (Vaud), est sous le coup d'un mandat d'arrêt sur le plan suisse: «Il faut une quinzaine de jours pour l’étendre au niveau international», explique Anthony Brovarone, porte-parole du Service pénitentiaire vaudois.

Réfugié en France

Après la lecture du verdict en 2012 du Tribunal cantonal, le généticien français s'est réfugié en France pour échapper à l'arrestation, rapporte le site de 20Minutes.

Il n'a plus remis les pieds sur le sol suisse. Depuis la décision définitive du Tribunal fédéral le 9 octobre dernier, il a été automatiquement enregistré dans le fichier suisse des personnes recherchées (RIPOL): «Quant au mandat d’arrêt international, il dépend de l’Office fédéral de la justice. A lui d’intervenir auprès de la France.»

Créé: 16.10.2014, 08h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.