Lundi 18 mars 2019 | Dernière mise à jour 20:56

France Le dealer habitait au-dessus du poste de police

Sa douche mal fermée provoque l'intervention des pompiers... qui découvrent de la drogue et des liasses de billets.

En fuite après la fuite, le dealer a fini par se rendre.

En fuite après la fuite, le dealer a fini par se rendre. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'idée n'était peut-être pas si saugrenue. Qui soupçonnerait le voisin du dessus d'un commissariat d'être un dealer? Mais il a suffi d'un incident pour que l'individu soit démasqué.

Mardi dernier, les locaux d'un poste de police de Valence (F) sont inondés, raconte «Le Dauphiné». L'eau provient de l'étage du dessus. Mais dans l'appartement, personne ne répond. Les pompiers doivent donc intervenir et y pénètrent par la fenêtre grâce à leur grande échelle. La fuite provient d'une douche mal fermée. Mais ce n'est pas leur seule découverte. Dans l'appartement, ils voient des paquets de drogue emballée et des liasses de billets.

Appelés, les policiers (qui ne viennent pas de très loin) saisissent 900 grammes de résine de cannabis, 3000 euros (3420 francs) et une balance de précision.

Recherché depuis, le dealer s'est rendu jeudi. (Le Matin)

Créé: 15.02.2019, 14h10

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.