Lundi 25 mars 2019 | Dernière mise à jour 15:32

Saint-Gall Le jeune homme poignardé est décédé

Attaqué à l'arme blanche vendredi dernier, le jeune homme de 22 ans a succombé à ses blessures. L'agresseur a été placé en détention.

La victime avait été atteinte au cou, vendredi. Elle n'a pas survécu à ses blessures. (Photo d'illustration)

La victime avait été atteinte au cou, vendredi. Elle n'a pas survécu à ses blessures. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le jeune homme de 22 ans, qui avait été grièvement blessé à l'arme blanche vendredi à St-Gall, n'a pas survécu à ses blessures. Son agresseur, un homme de 42 ans, a été arrêté et placé en détention préventive.

Le jeune homme, atteint au cou, est décédé à l'hôpital, a indiqué lundi la police st-galloise. Les motifs de l'agresseur présumé n'ont pas encore été éclaircis, a précisé à l'ats la police cantonale. L'agresseur était connu de la police, mais pas pour des faits de violence.

Acte soudain

La victime et l'agresseur sont tous deux de nationalité suisse. La police n'a pas encore pu établir s'ils se connaissaient. L'attaque s'est produite dans le jardin d'un restaurant, dans une rue très fréquentée.

L'agresseur a poignardé le jeune homme «soudainement et sans crier gare». Un passant a pu le désarmer et le retenir jusqu'à l'arrivée de la police. (ats/nxp)

Créé: 09.08.2017, 10h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.