Dimanche 17 décembre 2017 | Dernière mise à jour 18:35

Doullens (F) Le lion saute à la gorge du dompteur en plein numéro!

Dimanche dernier, le dresseur Steeve Loberot s'est fait attaquer par «Chirkane», un fauve de 220 kg, devant les spectateurs paniqués.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une représentation du Buffalo Circus a viré au drame, dimanche après-midi.

Devant une centaine de spectateurs effrayés et paniqués, dont des enfants, le dompteur Steeve Loberot s'est fait attaquer par «Chirkane», un lion de 220 kg.

Alors le fauve allait sortir de la piste, il a soudainement mordu l'infortuné dresseur à la jambe, provoquant la chute de ce dernier.

C'est alors que le lion, rendu fou par le goût du sang, a planté ses crocs dans la tête et dans le cou du dompteur.

Heureusement, la femme de l'homme de cirque a pu sauver son mari en arrosant immédiatement le lion avec un extincteur à poudre.

La victime a été conduite à l'hôpital pour y être opérée durant cinq heures. Il a pu quitter l'établissement lundi mais ne s'explique pas pourquoi le fauve l'a ainsi blessé.

Durant l'attaque, certains spectateurs ont perdu connaissance.

Pour autant, Louisa Loberot, la femme du directeur du cirque, a précisé qu'il n'est pas question que «Chirkane» soit euthanasié. Mais il ne participera plus à des numéros sous le chapiteau... (Le Matin)

Créé: 10.05.2017, 08h34


Sondage

Noël représente-t-il encore quelque chose de religieux pour vous?





Sondage

Internet doit-il être accessible à tous?




Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.