Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 14:21

Pornographie dure Le pédophile travaillait à la Police fédérale!

Le quinquagénaire qui vient d’être renvoyé devant un tribunal bernois pour pornographie infantile ainsi qu’avec des animaux est un ancien collaborateur de Fedpol. 2000 images et 170 vidéos ont été saisies.

Image: DR/Photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est au hasard d’investigations du Service fédéral de coordination de la lutte contre la criminalité sur internet (SCOCI), qui scanne en continu les mouvements délictueux, que les agissements de cet individu de 55 ans ont été repérés. Avertie du cas, la police bernoise a mené de longues investigations dès le mois de juin 2013, qui aboutissent aujourd’hui à la mise en accusation de cet ex-employé de l’Office fédéral de la police/Fedpol. Et à son renvoi devant une Cour pénale.

« Lors de son interpellation, le quinquagénaire a été coopérant d’entrée de jeu. Il a admis les faits. Il a été privé de liberté une seule journée avant d’être relaxé. Aujourd’hui, il est libre », précise Yannick Montavon, chargé d’information du Ministère public bernois.

Enfants en bas-âge

Le volume des données litigieuses est important. 2000 images montrant des actes sexuels avec des enfants, y compris en très bas-âge, ainsi qu’avec des animaux. 170 vidéos ont également été saisies. Le prévenu a concédé avoir téléchargé ce matériel de pornographie dure sur des sites spécialisés, puis les avoir partagés avec d’autres internautes sur ces mêmes réseaux.

Le présumé coupable aurait utilisé différents supports informatiques privés, mais également professionnels. La période incriminée s’étend de février à juin 2013, du moins celle pour laquelle il sera jugé. L’enquête n’a pas pu déterminer s’il y avait eu des téléchargements auparavant. « A ce stade, on ne connaît pas clairement ses motivations. L’audience du tribunal (qui n’est pas encore agendée, ndlr.) devrait permettre de tirer cela au clair », confie encore le Ministère public.

Créé: 16.09.2015, 11h33

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.