Mercredi 12 décembre 2018 | Dernière mise à jour 22:29

Franches-Montagnes Le rallye est parti en vrille

Un pilote et un piéton se sont retrouvés au tribunal avec des versions divergentes d'un drôle d'accident.

Devant la justice Le piéton et le pilote ont été renvoyés dos à dos (photo d'illustration).

Devant la justice Le piéton et le pilote ont été renvoyés dos à dos (photo d'illustration). Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Étonnante chronique judiciaire rapportée par «Le Quotidien Jurassien»: un piéton et un pilote se sont retrouvés devant le juge. Motif: le premier s'est retrouvé accroché au bolide du second, lequel effectuait la reconnaissance des étapes du Critérium jurassien 2017.

Aux Franches-Montagnes, le pilote expérimenté qui traversait un village limité à 30 km/h a freiné énergiquement lorsqu'un piéton a traversé la route. Lorsque le pilote est reparti après un échange verbal, le piéton est resté accroché à sa voiture. Volontairement ou pas, telle est la question... Toujours est-il qu'en freinant prestement, le pilote l'a fait tomber.

Double contrainte

Pilote sans égard ou activiste anti-rallye? Le juge Pascal Chappuis les a renvoyé dos à dos. Le piéton qui cherchait la confrontation a écopé de cinq jours-amendes à 40 francs avec sursis pendant deux ans pour une double contrainte: il a stoppé une voiture prioritaire et l'a empêchée de repartir.

Le pilote écope de 10 jours-amendes à 150 francs avec sursis pendant deux ans pour lésions corporelles, peine assortie de 100 francs d'amende. Sanction clémente en vertu d'une disposition pénale invoquant «l'état de nécessité excusable», même si le pilote aurait pu remonter sa vitre. Selon des témoins, le piéton avait profité de la fenêtre ouverte pour tenter d'empoigner à deux mains la tête du pilote, qui roulait avec sa fille. (Le Matin)

Créé: 07.12.2018, 18h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.