Jeudi 15 novembre 2018 | Dernière mise à jour 11:32

Nevada Le tenancier d'un bordel élu au parlement... après sa mort!

Un tenancier de bordel a remporté mardi un siège au parlement du Nevada, un mois après sa mort. Le républicain Dennis Hof a obtenu 63% des voix dans un district rural de cet Etat.

Dennis Hof, en bonne compagnie, est décédé le 16 octobre dernier, juste après avoir célébré son 72e anniversaire dans son lupanar.

Dennis Hof, en bonne compagnie, est décédé le 16 octobre dernier, juste après avoir célébré son 72e anniversaire dans son lupanar. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Si le républicain a bel et bien remporté son duel, son siège sera cependant déclaré vacant, ce qui permettra de désigner un successeur à celui qui se décrivait lui-même comme le «Trump de (la ville de) Pahrump». Deux de ses anciennes collaboratrices l'accusaient de viol, des allégations que l'intéressé réfutait.

Dennis Hof est décédé le 16 octobre dans son bordel, le Love Ranch, alors qu'il fêtait encore la veille son 72e anniversaire dans un hôtel-casino. La soirée s'était ensuite prolongée dans son lupanar, en compagnie du rappeur Flavor Flav et de l'acteur porno Ron Jeremy. Ce sont eux qui ont découvert le corps du septuagénaire le lendemain au petit matin. (Le Matin)

Créé: 08.11.2018, 09h06

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.